/sports/hockey/canadiens
Navigation

Le suspense perdure

On ne saura que jeudi matin si Carey Price affrontera les Coyotes

 Carey Price
Photo Ben Pelosse Carey Price

Coup d'oeil sur cet article

Ne jubilez pas trop rapidement à l’idée de voir Carey Price affronter les Coyotes, ce soir, au Centre Bell. Oui, le gardien chéri était de retour à l’entraînement avec ses coéquipiers. Mais, pour l’instant, il n’a franchi que cette étape.

«Carey a hâte de jouer, j’ai hâte de le voir dans le filet, tout comme nos partisans. Mais Carey va jouer quand il sera prêt et quand il se sera assis avec notre équipe médicale», a soutenu Michel Therrien, lors de son point de presse quotidien.

Si l’entraîneur du Canadien ne veut pas aller trop vite en affaires, c’est qu’il ne perd pas de vu que son gardien participait à un premier entraînement complet depuis le 9 octobre. Il préférait attendre de voir comment le corps de Price allait réagir.

«C’est sa première bonne journée, a rappelé Therrien. Au moins, c’est de très bon augure.»

Huit livres en moins

Vous avez trouvé Price un peu plus maigre que d’habitude dans son habit marine lorsqu’il s’est présenté devant la foule, mardi soir? Vous n’avez pas rêvé.

En combinaison de hockey, sans son équipement, sa perte de poids est encore plus marquante.

«J’ai perdu près de huit livres, a-t-il déclaré. J’aimerais bien jouer demain, mais on verra comment je me sens.»

On ne peut plus en douter, le virus a frappé fort.

Signe encourageant, le Britanno-Colombien souriait à belles dents sous son masque en se déplaçant allègrement devant son filet.

«Mon niveau d’énergie se rapproche de la normale, a assuré Price, qui n’a pas disputé un match de saison régulière depuis le 25 novembre au Madison Square Garden.

Pourquoi pas Lindgren?

Cela dit, rien ne presse. Al Montoya fait un boulot incroyable depuis le début de la saison. Cette tenue, en l’absence de Price, pourrait bien faire changer les plans de la direction qui souhaitait lui faire garder environ 60 matchs cette saison.

«Ce n’est pas parce qu’il a raté des matchs qu’on va presser le citron un peu plus, a fait savoir Therrien. Même avec un plan, on doit toujours être prêt à s’ajuster.»

De plus, ce sont les Coyotes de l’Arizona qui seront en ville ce soir. Sans vouloir prendre la troupe de Dave Tippett à la légère, elle ne représente pas une aussi grande menace que les Penguins. D’ailleurs, advenant un autre forfait de Price, pourquoi Therrien ne donnerait-il pas un départ à Charlie Lindgren?

Bien sûr, Montoya vient de blanchir les champions de la coupe Stanley, mais il serait plaisant de voir ce que le jeune a dans le ventre avant de le retourner à St. John’s.