/news/politics
Navigation

Fiasco Phénix: l’objectif du 31 octobre tombe à l’eau

Comptabilité salaire remuneration paie
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA |  Affirmant que l’objectif était «trop ambitieux», Ottawa a admis mercredi que sa promesse de régler le fiasco Phénix d’ici la fin du mois d’octobre ne tient plus.

À l’heure actuelle, quelque 31 000 fonctionnaires fédéraux ne reçoivent toujours pas leur dû, a confirmé la sous-ministre du ministère des Services publics et de l’Approvisionnement, Marie Lemay.

«Les cas qui nous restent sont les plus compliqués, a-t-elle expliqué en conférence de presse. Nous travaillons vraiment très fort, mais nous aurons besoin de plus de temps.»

Mme Lemay évalue que de 10 000 à 15 000 employés de la fonction publique seront toujours touchés par les ratés du nouveau système de paie Phénix au soir du 31 octobre.

Au plus fort de la crise, l’arriéré s’élevait à plus de 82 000 cas.

Mme Lemay, ainsi que la ministre fédérale des Services publics, Judy Foote, se disent malgré tout satisfaites du travail accompli jusqu’à présent.

«Ce n’est pas comme si on n’avait rien fait. Si on n’est pas à 100 % au 31 octobre, on a en fait un gros pourcentage», a ajouté Mme Lemay.

Mme Foote a quant à elle salué les efforts «louables» des employés du centre des services de paye à Miramichi, au Nouveau-Brunswick.

Marie Lemay a réitéré que le fiasco Phénix coûtera aux contribuables canadiens autour de 50 millions $, comme anticipé.

La sous-ministre ne sait toutefois pas encore quand le système Phénix atteindra sa vitesse de croisière.

Mme Lemay espère être en mesure d’offrir une partie de la réponse à l’occasion de sa prochaine mise à jour, dans deux semaines.