/finance/business
Navigation

Les rues commerciales de Québec sont en demande

Sur la 3e Avenue, à Limoilou, 99 % des locaux commerciaux avaient trouvé preneur le 1er juillet dernier.
Photo Jean-François Desgagnés Sur la 3e Avenue, à Limoilou, 99 % des locaux commerciaux avaient trouvé preneur le 1er juillet dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Les principales rues commerciales de Québec demeurent très recherchées par les commerçants. Le taux d’occupation des locaux commerciaux s’élève à plus de 94 %, révèle une nouvelle étude.

«On peut dire que c’est très serré dans plusieurs secteurs alors que des commerçants ont de la difficulté à trouver des locaux à Québec», soutient l’évaluateur agréé Christian-Pierre Côté de la firme Côté Conseil Immobilier.

L’étude menée par Côté Conseil Immobilier souligne que le taux d’inoccupation moyen observés sur les grandes artères commerciales s’élève à 5,9 % à Québec.

Selon M. Côté, un taux d’inoccupation sous les 10 % démontre la vitalité du secteur du commerce au détail sur une rue commerciale.

À Québec, le secteur de l’arrondissement La Cité-Limoilou demeure encore très attirant pour les commerçants alors que le taux d’inoccupation s’affiche sous les 4 %.

Sur la 3e Avenue, à Limoilou, 99 % des locaux commerciaux avaient trouvé preneur le 1er juillet dernier.

Sur la 3e Avenue, à Limoilou, 99 % des locaux commerciaux avaient trouvé preneur le 1er juillet dernier.
Photo Jean-François Desgagnés

Dans les secteurs de la rue Saint-Jean et de la rue Cartier, plus de 96 % des locaux commerciaux sont occupés par des commerçants.

Sur la rue Saint-Joseph, le taux d’inoccupation est descendu sous la barre des 6 % alors qu’il s’élevait plus de 9 % l’an dernier (juillet 2015).

Il faut dire que depuis l’annonce du départ du magasin Mountain Equipement Coop (MEC) vers les Galeries de la Capitale, on espère la venue d’un grand détaillant dans le secteur.

«On souhaite qu’un gros joueur du commerce au détail s’installe sur la rue Saint-Joseph. Ça serait l’idéal», fait valoir le directeur de la Corporation de développement économique communautaire (CDEC) de Québec, Jacques Beaudet.

À Lévis, le secteur commercial demeure également très dynamique. Le taux d’occupation moyen des locaux commerciaux se situait à plus de 93 % en juillet.

Pour son étude, la firme Côté Conseils Immobilier dit avoir répertorié 1770 locaux commerciaux à Québec et 857 à Lévis.

L’industriel recherché

Dans le secteur industriel, le coup de sonde de Côté Conseil Immobilier révèle que les locaux sont aussi très rares avec un taux d’inoccupation de 3,6 % dans la région.

Certains parcs industriels de Québec affichent d’ailleurs presque complet.

Un signe, d’après M. Côté, qu’il y a en ce moment un immense besoin de locaux industriels à Québec et à Lévis.

Taux d’inoccupation des principales rues commerciales de Québec et de Lévis en juillet 2016

  • Boul. de l’Ormière : 6,2 %
  • Boul. Henri-Bourrassa : 9,1 %
  • Boul. Pierre-Bertrand : 1,5 %
  • Boul. Wilfrid-Hamel : 7,4 %
  • Centre de Sainte-Foy (Maguire, Myrand, route de l’Église) : 5,2 %
  • Haute-Ville (Cartier, Saint-Jean, Saint-Louis) : 3,8 %
  • Rue Saint-Joseph : 5,6 %
  • 3e Avenue : 1 %
  • Boul. Guillaume-Couture : 9,2 %
  • Quartier Miscéo : 6,8 %
  • Route des Rivières : 6,4 %
  • Avenue Taniata : 6,7 %

Source : Côté Conseil Immobilier