/sports/others
Navigation

L’histoire se répète

Le Rouge et Or perd encore en séries contre Concordia

Coup d'oeil sur cet article

Le Rouge et Or de l’Université Laval a été incapable de dompter la bête, samedi, en demi-finale provinciale du circuit de rugby féminin. Pour une cinquième année de suite, le parcours en séries des joueuses de Québec a été freiné par les Stingers de Concordia, qui l’ont emporté 31-24.

La guigne s’acharne donc contre Laval (6-1), qui avait pourtant eu le dessus sur ses éternelles rivales (5-2) durant la saison régulière. Mais les séries ont une fois de plus dévoilé leur aspect singulier.

Il s’agissait d’une quatrième demi-finale consécutive entre les deux équipes à l’avantage des Stingers, la défaite en 2012 s’étant produite en finale. Le dernier succès éliminatoire des Lavalloises date de 2011, justement contre ce même adversaire en finale.

Inspiré par les deux essais de la recrue Justine Pelletier en première demie, le Rouge et Or s’était forgé une avance de 17-7 à l’interruption du jeu. Les Stingers sont revenus en force à la reprise en inscrivant quatre essais de suite pendant que les protégées de Dominique Duquette avaient toutes les misères du monde à toucher au ballon.

«On pensait effectivement avoir pris le contrôle après la première demie, a observé l’entraîneur-chef. On avait réussi à avoir le rythme de jeu qu’on voulait. On a manqué des occasions de marquer plus de points et à la fin, ça a fait mal.

«Puis, la possession de ballon en deuxième demie, on ne l’a pas eue avant qu’il ne reste que 10 minutes à jouer. Il faut leur donner du crédit, elles se sont battues pour l’avoir. C’est très difficile de marquer quand tu n’as pas le ballon.»

Départs importants

Ce revers a sonné la fin de la carrière universitaire de Meijada Ben Saïd et d’Anne-Marie Boulanger-Martel, qui disputaient une cinquième saison.

Duquette s’attend à voir partir d’autres vétérans de troisième et quatrième année. Du lot figure Fabiola Forteza, joueuse par excellence du circuit. Membre du programme national, la joueuse de 21 ans pourrait s’installer au centre national, à Langford, près de Victoria.