/sacchips/crisp
Navigation

«Salut les gens»: lettre touchante de Safia Nolin en réponse à ses détracteurs

GALA 38E ÉDITION
DE L'ADISQ
Sébastien St-Jean/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

La chanteuse Safia Nolin a décidé de revenir sur les réactions qu'a suscité sa tenue et ses propos au gala de l'Adisq en publiant une lettre sur le site d'Urbania.
 
Elle s'adresse d'emblée aux chroniqueures qui l'ont sévèrement critiquée en leur rappelant que leurs commentaires s'apparentent à de l'intimidation.
 
«Cher toi (internautes, Lise Ravary, Sophie Durocher, Denise Bombardier) qui m’intimides (oui, tu m’intimides) depuis deux jours.» 
 
Interpellant aussi les internautes qui l'ont insultée via les médias sociaux, elle demande «Pourquoi, t’insurges-tu de ma tenue? Pourquoi ressens-tu le besoin si puissant de m’envoyer chier, de me traiter de grosse, de me dire que j’ai pas de classe, pas de talent, de me parler de manque de RESPECT?»
 
«Parce que je suis une femme», explique-t-elle dans sa lettre. 
 
Tout en revendiquant le droit d'être authentique, elle revient aussi sur son passé difficile: «La personne que je suis devenue après tout le caca, après des années d’intimidation tellement violente que j’ai dû aller à la police et changer d’école 7 fois, S A F I A.» 
 
En parlant de sa tenue lors du gala de l'Adisq, elle affirme: «Je me suis dit non, je ne costumerai pas la personne que je suis parce que je suis fière d’elle. Je me suis dit oui, je suis une femme et je peux faire ce que je veux.» 
 
Selon Safia Nolin, les hommes n'ont jamais subi un tel mépris dans de telles circonstances.
 
«Parce que j’ai un vagin, ÇA. NE. PASSE. PAS.» 
 
«Ça crée PAS de controverses quand Jean Leloup porte une casquette, tout le monde reste calme quand Philippe Brach porte son beau t-shirt de Trip de bouffe, personne vire de char sur Ste-Catherine, quand il sacre trois maudites minutes avant que je dise criss pis fuck.»
 
Et justement, la chanteuse déplore que plusieurs des messages haineux qu'elle a reçus venaient de femmes.
 
«Mesdames, sortez vous la tête du sable de votre cul et faites ce que vous avez envie de faire à la place d’être enragées contre celles qui se sentent libres de le faire», s'indigne-t-elle.
 
Elle revient à la charge en s'adressant directement à ses détracteurs: «Il y a pas de différence entre ce que vous faites et L’INTIMIDATION.» 
 
«Cher toi qui m’appuies depuis 2 jours, 2 semaines, 2 mois, 2 ans: MERCI, JE T’AIME TELLEMENT», conclut-elle.