/news/health
Navigation

25 000 $ pour deux nouvelles chambres de soins palliatifs

L’hôpital de Baie-Saint-Paul déménagera les installations avant sa démolition dans moins de 2 ans

Coup d'oeil sur cet article

Deux chambres de soins palliatifs, aménagées au coût de 25 000 $, seront inaugurées sous peu à l’hôpital de Baie-Saint-Paul, qui sera démoli dans moins de deux ans.

La Fondation de l’établissement, qui a amassé les fonds nécessaires, assure que le nouveau mobilier sera déménagé dans le futur hôpital. «Le projet a été accepté par les membres du conseil d’administration de la fondation. Il a également été autorisé par le CIUSSS de la Capitale-Nationale», affirme la porte-parole de la fondation, Diane L’Espérance.

À l’hôpital de Baie-Saint-Paul, il n’y a actuellement aucune chambre dédiée aux soins de fin de vie. Le projet a été réalisé à la demande de la communauté, afin que les malades et leurs familles bénéficient d’un espace mieux adapté à ce type de soins, affirme Mme L’Espérance.

«Le besoin est criant», souligne-t-elle. La fondation a notamment retenu les services du designer Martin Girard, de Baie-Saint-Paul. «Les fondations n’étant pas régies par les mêmes règles que les établissements publics, elles ne sont pas obligées d’aller en appel d’offres pour la réalisation d’un projet comme celui-là», mentionne Mme l’Espérance.

Coûts « raisonnables »

Selon elle, le montant de 25 000 $ alloué pour ces deux chambres est raisonnable, compte tenu de certains équipements spécialisés.

«Comme on veut accueillir les familles de jour comme de nuit, on a prévu un divan-lit et des fauteuils ergonomiques. Les fauteuils ont été approuvés par un ergothérapeute de l’hôpital. Ces achats ont été faits avec le service d’approvisionnement de l’hôpital», stipule Mme L’Espérance.

On a appliqué trois couches de cire de bateau sur les meubles en bois pour des raisons d’asepsie, précise-t-elle. «On s’est procuré de la peinture grâce à des dons reçus et le personnel de l’hôpital a fait les travaux.»