/news/currentevents
Navigation

Elle paie 230$ pour sauver un homard

homard sauvé
Photo Courtoisie Alma lobster shop

Coup d'oeil sur cet article

King Louie, un homard de 23 livres, a pu retourner auprès des siens dans les eaux du Nouveau-Brunswick grâce à la générosité d’une activiste du mouvement végane d’Halifax, Katie Conklin.

Le crustacé a d’abord été pêché par Neil Withers, un pêcheur de Saint Martins, il y a quelques jours. Il a ensuite atterri au restaurant Alma Lobster Shop, à Alma, au sud-est du Nouveau-Brunswick.

Alertée par un membre de sa famille, mardi, Katie Conklin a ensuite appelé les propriétaires du resto, qui n’avaient pas encore pris de décision sur l’avenir du homard, d’environ 100 ans.

«J'ai appelé le restaurant et j’ai demandé si c'était à vendre, ce qui était finalement le cas, a-t-elle expliqué sur son site. J'ai offert d'acheter le homard, à condition qu'il soit relâché dans l'océan, où il vivrait idéalement pour le reste de ses jours. Ça m'a coûté 230 $, soit 10 $ par livre. Et maintenant le roi Louis, la belle vieille âme, est de retour dans sa maison loin de la cuisine.»

Selon elle, toutes les vies sont égales. «J'aurais sauvé un homard de deux livres, a-t-elle confié à la radio NEWS 95.7, soulignant que ce n’était pas une question d’argent. Elle a d’ailleurs ajouté qu’elle n’était pas «millionnaire».