/sports/hockey/canadiens
Navigation

Gibson se dresse devant le CH

Le Canadien s’incline 2 à 1 à Anaheim

Coup d'oeil sur cet article

ANAHEIM | À l’instar de la grande majorité de leurs partisans, les Ducks se sont présentés en retard au match. Mais une fois qu’ils ont appuyé sur l’accélérateur, ils ont laissé le Canadien dans leur sillage.

Les malheurs du Tricolore au Honda Center se sont donc poursuivis. Défait 2 à 1, hier soir, en raison des buts de Rickard Rakell et Cam Fowler, il s’est maintenant incliné lors de ses trois dernières présences dans cet amphithéâtre.

Andrew Shaw a redonné espoirs aux siens avec deux minutes à écouler à la troisième période. Cependant, c’est le seul but qu’a accordé John Gibson sur les 40 tirs auxquels il a fait face.

À l’autre bout de la patinoire, Carey Price, mis à l’épreuve à 38 occasions, a subi un deuxième revers en temps réglementaire cette saison.

Depuis 2008, les Montréalais présentent un dossier de 2-4-1 à Anaheim.

Attendez! Ce n’est rien à comparer avec les difficultés éprouvées à San Jose.

Vendredi, le Tricolore tentera de remporter un premier gain au domicile des Sharks depuis le 23 novembre 1999. Depuis cette dernière victoire, il affiche un dossier de 0-6-3 au SAP Arena.

Attaque massive tranquille

De la façon dont le match s’est amorcé, on croyait bien que le Canadien parviendrait à mettre fin à sa disette. À un certain moment de la première période, la troupe de Michel Therrien dominait 10 à 1 au chapitre des tirs au but.

Bourdonnant constamment en territoire des Ducks, il avait forcé ceux-ci à écoper de deux punitions. Malheureusement, le CH a été incapable d’en profiter. En revanche, les locaux ont fait mouche dès la première occasion pendant que Shea Weber se trouvait au cachot. À partir de ce moment, on a compris un peu mieux pourquoi le Canadien a toujours connu des ennuis en Californie.

Et ça n’a rien à voir avec le décalage horaire ou l’impression d’être en vacances dans le Sud.

Incapables de rivaliser

Les Ducks sont lourds. Autant en attaque qu’en défense. Une caractéristique qui ne se traduit pas nécessairement par un nombre de mises en échec plus élevées ou plus sévères.

D’ailleurs, les joueurs des Ducks ont distribué 23 coups d’épaule. On a déjà vu pire.

Cet avantage physique a surtout été visible devant le filet de chacun des gardiens.

Incapables de se frayer un chemin jusque dans l’enclave, les joueurs du Canadien ont souvent dû se contenter de tirs de loin ou décochés en périphérie. En revanche, les gros attaquants des Ducks ont pu s’installer à leur guise près de la zone réservée à Carey Price.

En raison des difficultés des coéquipiers de Price de faire le ménage devant le filet, les Ducks ont eu le loisir de s’emparer de nombreux retours.

Mises en jeu

On a beaucoup parlé des succès des centres des Ducks dans le cercle des mises en jeu. S’il y a un point positif à tirer de cette rencontre dans le camp montréalais, c’est que ses joueurs de centre ont réussi à leur tenir tête.

Le revers de la médaille, c’est que Tomas Plekanec a été envoyé à profusion dans la mêlée. Il a terminé la rencontre avec un temps d’utilisation de 18 min 45 s. Par moments, il a paru exténué.

 

+
Alexander Radulov
Se servant de son physique, l’attaquant russe a frappé à la porte à quelques occasions. Il a terminé la soirée avec six tirs, en plus de fabriquer un superbe jeu pour Alex Galchenyuk.
-
Andrew Shaw
Le teigneux attaquant du Canadien est capable du meilleur comme du pire. Après avoir redonné espoir à son équipe, il a écopé d’une punition avec une trentaine de secondes à faire à la troisième période.
1
2
Première période
1-Ana: Rickard Rakell (9) (Kesler, Vatanen) AN-16:50
Ritchie (Ana) 4:36, Perry (Ana) (min. et maj.) et Shaw (Mon) (maj.) 14:56, Weber (Mon) 16:04.
Deuxième période
2-Ana: Cam Fowler (7) (Silfverberg, Kesler) 11:56
Carr (Mon) 18:21, Emelin (Mon) 19:57.
Troisième période
3-Mon: Andrew Shaw (5) (Pacioretty, Gallagher) 18:00
Cogliano (Ana) 13:43, Shaw (Mon) (min. et inc.) 19:32, Vermette (Ana) 19:38.
Tirs au but
Montréal 17 - 13 - 10 - 40 Anaheim 10 - 21 - 7 - 38
Gardiens:
Mon: Carey Price (P, 13-2-1). Ana: John Gibson (G, 7-7-3).
Avantages numériques:
Mon: 0 en 3, Ana: 1 en 4.
Arbitres:
Brad Watson, Gord Dwyer.
Juges de lignes:
Bevan Mills, Brian Murphy.
ASSISTANCE:
14,830.
John Gibson
Ryan Kesler
★★
David Desharnais
★★★