/slsj
Navigation

Les Saguenéens victorieux à la maison

Lapalme compte deux fois et Chicoutimi l’emporte 4-3 sur les Olympiques

Vincent Lapalme a compté deux buts dans la victoire des Saguenéens hier soir face aux Olympiques.
PHOTO ROGER GAGNON, COLLABORATION SPÉCIALE Vincent Lapalme a compté deux buts dans la victoire des Saguenéens hier soir face aux Olympiques.

Coup d'oeil sur cet article

SAGUENAY | Les Saguenéens de Chicoutimi sont parvenus à défaire les Olympiques de Gatineau par la marque de 4 à 3 en prolongation, grâce à leur capitaine, Nicolas Roy, qui a profité d’un cinq contre trois en période supplémentaire pour inscrire son 15e filet de la saison.

Les Sags ont profité de l’indiscipline des Olympiques pour compter trois de leurs quatre buts avec l’avantage d’un homme. La troupe de Mario Duhamel a accumulé huit désavantages numériques durant la partie.

Les Saguenéens ont joué un match émotif, malgré le peu de partisans qui ont pris place dans les gradins, en raison d’une tempête de neige qui s’est abattue sur le Saguenay. «On n’a pas eu beaucoup de matchs avec de l’émotion comme ça. On l’a bien géré», a commenté l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.

Gatineau marque en premier

Les Olympiques se sont inscrits les premiers par l’entremise de Vitalii Abramov, qui a profité de l’un des deux avantages numériques accordés par les Saguenéens pour s’inscrire au pointage, ce qui était le seul but de la première période.

Les hommes de Yanick Jean n’ont pas tardé à répliquer lors du deuxième vingt, lorsque Vincent Lapalme a fait scintiller la lumière rouge, après avoir capté une passe savante du jeune Mathieu Desgagnés, qui avait remis la rondelle devant le filet.

Vincent Lapalme a fait bouger les cordages une deuxième fois dans la partie, lorsqu’il a profité du chaos devant la cage de Mark Grametbauer pour loger la rondelle dans la partie supérieure, et donner les devants aux siens. Les Saguenéens n’ont jamais tiré de l’arrière par la suite.

«Lapalme a encore connu un match incroyable. Il joue de grosses minutes pour nous. C’est devenu un joueur très important pour notre équipe, un joueur de caractère. Avec la perte de Nicolas (Roy, qui a été chassé cinq minutes en troisième période), ça prenait des joueurs qui en donnaient plus», a affirmé Yanick Jean.

Douche froide

Gabriel Bilodeau a jeté une douche froide sur la tête des Saguenéens en fin de troisième, alors que son tir faible de la pointe a réussi à percer le lourd trafic devant le but de Xavier Potvin.

Les Saguenéens poursuivront leur longue séquence de matchs mercredi soir, alors qu’ils iront au Colisée Desjardins pour affronter les Tigres de Victoriaville. Les Bleus y avaient perdu leur dernier match par la marque de 5 à 2, il y a 11 jours.