/news/green
Navigation

Un avant-goût de l’hiver en attendant la suite

Un cocktail météo moins intense que prévu

Les automobilistes ont refait connaissance avec les camions de déneigement, mardi, qui se sont aussi affairés à épandre des abrasifs.
PHOTO Stevens LeBlanc Les automobilistes ont refait connaissance avec les camions de déneigement, mardi, qui se sont aussi affairés à épandre des abrasifs.

Coup d'oeil sur cet article

Avis aux retardataires, il commence à se faire tard pour installer ses pneus d’hiver.

Il reste encore deux semaines pour se conformer à la loi, mais l’adhérence à la route faisait cruellement défaut mardi pour les automobilistes mal chaussés.

En mi-journée, les conditions routières ont commencé à se dégrader dans la région de Québec. Les policiers ne signalent aucun accident majeur, mais quelques sorties de route ont donné le ton à la saison froide.

Un peu partout dans un rayon très large, le thermomètre oscillait autour du point de congélation, ce qui faisait varier les précipitations selon les secteurs.

Un mélange de pluie, de pluie verglaçante et de neige a rendu les déplacements hasardeux, en plus de donner un avant-goût de l’hiver qui s’annonce plus rude que le précédent. Mercredi, la ville de Québec pourrait recevoir encore un cocktail météo de neige et de pluie.

20 cm attendus

Les chutes de neige ont été moins importantes que prévu mardi dans la capitale, mais ce n’est que partie remise puisqu’un nouveau système est attendu dès mercredi soir.

Selon MétéoMédia, le centre de la province aura droit à des averses de neige avec des accumulations qui pourraient atteindre les 20 cm. L’Est aussi devrait se vêtir de blanc.

De l’espoir pour les skieurs

La météo pourrait ravir les amateurs de ski, alors que les montagnes à proximité de Québec pourraient recevoir de la neige d’ici jeudi.

Entre 5 et 10 centimètres devaient s’abattre au nord dans la région au cours de la nuit dernière.

Les secteurs de Stoneham et de Mont Sainte-Anne seront particulièrement touchés par cette bordée. Les deux stations espèrent toujours accueillir, si possible, leurs premiers skieurs ce week-end.

«On pourrait aller chercher de la neige abondante facilement. Ça va être bon pour les stations de ski», estime le météorologue d’Environnement Canada, Robert Michaud. L’enneigement artificiel tourne malgré tout au ralenti puisque le mercure ne descend pas suffisamment.

—Avec la collaboration de Kathryne Lamontagne