/slsj
Navigation

Un proche bouleversé et effrayé

Israël Gauthier-Nepton a trouvé la mort dans la nuit du 19 au 20 novembre sur la rue du Vieux-Pont à Jonquière. L’homme de 27 ans aurait été atteint par balle.
Photo d’archives Israël Gauthier-Nepton a trouvé la mort dans la nuit du 19 au 20 novembre sur la rue du Vieux-Pont à Jonquière. L’homme de 27 ans aurait été atteint par balle.

Coup d'oeil sur cet article

Le père de Dave Bussières, le jeune homme qui accompagnait Israël Gauthier-Nepton lorsqu’il a été tué à Jonquière il y a plus d’une semaine, pleure la mort de son «deuxième fils» et vit dans la crainte, alors que le suspect est toujours en cavale.

«Je suis vraiment en colère et je vais l’être très longtemps, confie Donald Bussières, toujours bouleversé. Ça fait au-dessus d’une semaine et je ne le crois pas encore. C’est épouvantable qu’une chose comme ça ait pu se passer. Ça arrive des fois à des gens qui baignent dans le crime et on se dit : ils sont tous dans la même gang! Mais Israël, ce n’était pas ça du tout. C’était un petit gars safe

État de choc

Donald Bussières est en état de choc depuis le meurtre de l’ami de longue date de son fils. Jamais il n’aurait pu imaginer qu’Israël Gauthier-Nepton, 27 ans, subirait une fin aussi tragique.

«Depuis qu’Israël et Dave ont 5 ans qu’ils sont ensemble. C’était un petit gars qui était fin, qui était serviable et toujours prêt à aider quelqu’un. Il ne bougeait pas fort, c’était un petit gars vraiment tranquille. Je n’ai jamais eu la moindre affaire à dire contre lui. C’est ça qui me choque. C’est un crime gratuit envers un bon petit gars qu’il ne connaissait pas pantoute et qu’il ait fait ça, je n’en reviens juste pas. C’est comme impensable. C’est épouvantable!» lance M. Bussières.

Marc-Étienne Côté, Suspect recherché
Photo d'archives
Marc-Étienne Côté, Suspect recherché
Incapable d’assister aux funérailles

Le père est d’autant plus ébranlé, puisque son fils a possiblement échappé à la mort de justesse cette nuit-là. Dave Bussières a raconté avoir pris la fuite au moment où des coups de feu ont été tirés sur la rue du Vieux-Pont.

Donald Bussières est d’ailleurs hanté par l’idée que son fils aurait pu subir le même sort que son ami, à un point tel qu’il a été incapable de se rendre à ses funérailles vendredi dernier.

«C’était trop pour moi, déclare-t-il. Je pensais à Dave et je m’imaginais que ça aurait pu être les funérailles de mon fils aussi... Je n’ai pas été capable d’y aller.»

Des heures d’angoisse

Comme si la situation n’était pas assez difficile, le présumé meurtrier, Marc-Étienne Côté, n’a toujours pas été épinglé par les policiers. L’homme de 36 ans est considéré comme armé et dangereux, ce qui provoque beaucoup d’inquiétude.

«C’est sûr que c’est stressant, admet Donald Bussières. On barre plus les portes. Quand il y a un petit bruit dans la nuit, on est plus aux aguets. On regarde partout. J’espère que la SQ fait bien sa job pour retrouver cette pourriture-là. J’espère qu’ils vont le pogner assez vite. Il faut qu’ils le trouvent pour la sécurité de tous. En espérant qu’il y ait une bonne justice.»