/news/currentevents
Navigation

Le corps d’une disparue retrouvé

La victime a été découverte dans un boisé isolé de Lac-Beauport mercredi midi

Coup d'oeil sur cet article

Le corps d’une femme en décomposition avancée a été retrouvé dans un boisé isolé de Lac-Beauport au terme de recherches effectuées sur deux jours par la police de Québec.

Alors que de mystérieuses recherches avaient lieu depuis mardi soir, c’est finalement un peu après midi mercredi que le SPVQ a annoncé avoir fait la découverte du corps d’une femme sans donner de détails sur les circonstances. Bien que la dépouille ait été retrouvée sur le territoire de la ville de Beauport, l’endroit isolé n’était accessible que par un chemin de terre à Lac-Beauport.

Photo Pierre-Olivier Fortin

Selon les informations du Journal, le principal témoin dans cette affaire aurait été interrogé à au moins deux reprises. Une première fois vendredi, d’abord à son commerce à Limoilou puis au poste de police ainsi qu’une autre fois, lundi soir, coïncidant ainsi avec le début des recherches.

Violence conjugale

La police de Québec, qui se fait avare de commentaires, mentionne tout de même que la victime pourrait correspondre avec la disparition d’une femme survenue en mars dernier. Ce dossier n’avait toutefois jamais fait l’objet d’une disparition publique.

Or, selon Le Journal, cette nébuleuse disparition tirerait son origine d’un conflit familial qui a eu lieu le 29 décembre 2015 et qui s’est terminé sur la 3e avenue à Limoilou. Vers 22 h 30, cette soirée-là, une jeune femme s’était présentée ensanglantée chez son voisin à Lac-Beauport.

«Elle avait la face défaite, c’était un film d’horreur», explique le voisin qui préfère ne pas être nommé. Pendant ce temps, son conjoint avait pris la fuite en voiture emportant avec lui le jeune enfant du couple.

Après avoir localisé l’homme sur la 3e avenue à Limoilou, la police de Québec avait dû faire appel au groupe tactique d’intervention afin de le forcer à se rendre avec son enfant vers 2 h 30 du matin. Malgré son arrestation, aucune accusation n’a été portée contre l’individu.

Photo Pierre-Olivier Fortin

Disparition

Le voisin de Lac-Beauport qui a porté secours à la jeune mère le 29 décembre dernier affirme n’avoir jamais revu la victime, croyant qu’elle avait tout simplement quitté son conjoint après les événements. Or, un second voisin affirme avoir été interrogé par des enquêteurs le 2 juin dernier.

Les policiers cherchaient alors à savoir s’il avait revu la jeune femme depuis les incidents. «Ils m’ont dit qu’elle avait disparu», explique cet autre voisin.

La résidence de Lac-Beauport où la femme aurait été frappée, l’appartement où son conjoint a été arrêté le 29 décembre dernier ainsi que le terrain où la dépouille a été retrouvée appartiennent au père du principal témoin.

— Avec la collaboration de Pierre-Olivier Fortin, Nicolas Lachance et Jean-François Racine

Photo Pierre-Olivier Fortin

Un témoin craint de ses ex-conjointes

Nicolas Lachance, Le Journal de Québec

D’anciennes conjointes du principal témoin dans le dossier de la disparition d’une femme à Lac-Beauport ont soutenu au Journal qu’elles craignent cet homme.

C’est l’onde de choc pour d’anciens proches, voisins et connaissances du principal témoin qui aurait mené au corps en décomposition d’une femme dans un boisé éloigné du nord de Lac-Beauport.

L’homme ne semble pas avoir beaucoup d’amis ni garder de bonnes relations avec ses ex-conjointes. L’une d’elles a notamment affirmé ne pas vouloir parler de l’homme, tellement ce dernier lui rappelait de «mauvais souvenirs» et qu’il «n’avait pas été un bon père pour ses enfants». Elle a d’ailleurs éclaté en sanglots lorsqu’elle a appris qu’un corps avait été retrouvé sur un terrain appartenant au grand-père de ses enfants.

« Malmenée »

Une autre a affirmé au Journal avoir peur de cet homme, qu’elle voulait l’oublier parce qu’elle avait «été malmenée» avec ses enfants.

Elle soutient que ce témoin les a laissés «dans la misère». «Pour protéger les enfants, il a fallu mettre des choses en place parce qu’il a menacé de les enlever», indique la dame.

L’homme n’a cependant aucun antécédent judiciaire.

Les enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec devraient rencontrer ces dames dans les prochaines heures.

Les voisins, près du lieu où le corps a été retrouvé, ont tous parlé d’un homme étrange qui évitait les gens.

— Avec la collaboration de Nicolas Saillant