/sports/hockey
Navigation

Le Drakkar en doit une aux Olympiques

SPO-LHJMQ, ARMADA VS DRAKKAR
Photo Martin Alarie L'entraîneur-chef Martin Bernard.

Coup d'oeil sur cet article

BAIE-COMEAU - Le Drakkar de Baie-Comeau tentera de profiter de son retour à domicile pour prendre sa revanche, mercredi soir, lorsqu’il accueillera la visite des Olympiques de Gatineau.

Battus 6-1 par ces mêmes adversaires, le 25 novembre, les Nord-Côtiers en doivent une à leurs rivaux de l’Outaouais, qui ont affronté les Saguenéens, mardi soir, à Chicoutimi.

Les matelots du navire n’avaient pourtant pas si mal fait, vendredi dernier, en limitant les locaux à seulement 12 tirs au but après 40 minutes de jeu. La différence s’est toutefois située au tableau indicateur avec un pointage de 4-1 en faveur des Gatinois.

« La raison de cette défaite est facile à expliquer. Nous avons perdu toutes nos batailles à un contre un et les Olympiques ont été dominants à récupérer les rondelles libres. L’implication physique des joueurs a vraiment fait défaut », a répété l’entraîneur-chef Martin Bernard.

Le pilote n’a pas tardé à passer son message et ses joueurs l’ont bien saisi en réagissant de brillante façon, le lendemain, quand ils sont allés surprendre l’Armada de Blainville-Boisbriand avec un triomphe de 2-1 en prolongation.

« Les gars ont compris et se sont engagés dès le début de la rencontre. Malgré un recul de 1-0 en fin de troisième période, ils ont travaillé sans relâche pendant 60 minutes et cela a fini par rapporter ».

Martin Bernard espère sûrement voir ses protégés réagir de la même façon sur la glace du centre Henry-Leonard. « On se rappelle tous notre dernier match là-bas. Gatineau mise sur de gros joueurs et l’aspect physique sera encore déterminant. Il va falloir prendre notre place à la maison ».

Solide lors du récent triomphe contre l’Armada, le gardien de but Antoine Samuel sera de retour à son poste et misera de nouveau sur Trevor Martin comme adjoint.

En bref

L’entrée en scène du nouveau gardien albertain de 20 ans n’a pas encore modifié la donne chez le Drakkar, qui aligne quatre joueurs de 20 ans, mais seulement trois actifs à la suite de la blessure à l’attaquant Matt Jones. Parlant de gardien de but, la direction de l’équipe a rapatrié les services de son ancien cerbère Philippe Cadorette, qui revient au sein de l’organisation à titre de recruteur.