/misc
Navigation

Les Panthers savent-ils ce qu’ils font?

Coup d'oeil sur cet article

Lu hier dans le Sun Sentinel de Fort Lauderdale: «Les noms continuent de changer. Les postes continuent de changer de main. Seule la question demeure: les Panthers de la Floride savent-ils ce qu’ils font?»

Le texte est signé par Dave Hyde, chroniqueur à la section sportive de ce quotidien depuis 1990.

Il se passe effectivement des choses bizarres chez les Panthers depuis avril.

Tout a commencé par la nomination de Matthew Caldwell aux postes de président et de chef de la direction.

Diplômé de la célèbre Académie militaire de West Point, Caldwell a servi son pays comme capitaine en Iraq et au Kosovo de 2002 à 2007.

Un autre diplômé de West Point, J.B. Sasso, a été pour sa part nommé vice-président en matière de leadership et de culture ­organisationnelle.

Eric Joyce, un des deux adjoints au directeur général Tom Rowe, a joué son hockey avec l’équipe de l’armée américaine.

Son acolyte Steve Werier, spécialiste en statistiques avancées, a fait aussi ses études à West Point.

Où la nouvelle direction des ­Panthers veut-elle en venir?

Veut-elle imposer une ambiance militaire? Veut-elle que ses joueurs marchent au doigt et à l’œil?

On le saura bien assez tôt.

Rowe aime-t-il les francos ?

Par ailleurs, il se dit des choses négatives au sujet de Rowe en ­rapport avec les relations qu’il entretiendrait avec les francophones.

L’ancien défenseur Robert Picard écrivait hier sur mon compte ­Facebook, en réponse à ma ­chronique du jour dans Le Journal, qu’il n’aurait jamais cru que son ancien coéquipier des Capitals de Washington deviendrait un administrateur de haut niveau dans la Ligue nationale.

Il a ajouté que Rowe aurait intérêt à lire le livre de Robert Sirois, lui aussi un ancien coéquipier avec les Capitals des premières années.

Intitulé Le Québec mis en échec et publié en 2009, le bouquin fait état de la discrimination faite aux joueurs québécois dans la LNH.

Espérons que l’arrivée de Rowe derrière le banc n’est pas une ­mauvaise nouvelle pour Jonathan Marchessault, Jason Demers, ­Roberto Luongo et Jonathan ­Huberdeau, qui se remet d’une ­opération au tendon d’Achille.