/finance/business
Navigation

Ligne Chamouchouane-Bout-de-L'Île: le chantier en branle

hydro-quebec Chamouchouane
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES – La construction de la nouvelle ligne à haute tension Chamouchouane-Bout-de-L'île à Montréal s’est amorcée du côté du Saguenay-Lac-Saint-Jean alors que le premier pylône a été assemblé mardi.

Ce chantier entraînera d'importantes retombées économiques notamment à Trois-Rivières où Hydro-Québec a localisé le site d'entreposage en pièces détachées des 1500 pylônes qui formeront la ligne. Des milliers de semi-remorques feront la navette d'ici 2018 entre Trois-Rivières et le chantier afin de livrer au fur et à mesure le matériel nécessaire à sa progression.

«On a choisi ce site parce qu'il est facile d'accès. Il permet une bonne gestion du matériel à la jonction des autoroutes 40 et 55 et de la route 155. Pour nous c'est extrêmement bien situé», a expliqué Serge Abergel d'Hydro-Québec.

Les bénéfices pour la Mauricie ne se limitent pas à Trois-Rivières. Il y en aura aussi du côté de Haute-Mauricie par où passeront 132 des 426 kilomètres de la ligne à compter du printemps prochain. On évalue à environ 30 millions $ les retombées dans plusieurs entreprises régionales, dont une d'origine atikamekw, à qui a été confiée une partie du contrat de déboisement du corridor.

La ligne électrique approvisionnera principalement l'est de l'île de Montréal et la région des Laurentides qui connaissent une forte croissance de la demande.