/sports/hockey
Navigation

D’autres absences de taille pour Rimouski

SPO-HOCKEY-RIM-ABB
Photo Le Journal de Montréal, Martin Alarie Charle-Édouard D’Astous et Alex-Olivier Voyer (photo) ont reçu les réprimandes du préfet de discipline Raymond Bolduc.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Après les blessures, au tour de la LHJMQ de mettre des bâtons dans les roues de l’Océanic alors que la troupe rimouskoise tente désespérément de se sortir de son marasme des deux dernières semaines.

À la suite d’une échauffourée survenue en fin de match mardi dernier contre les Sea Dogs de Saint John, Charle-Édouard D’Astous et Alex-Olivier Voyer ont reçu les réprimandes du préfet de discipline Raymond Bolduc.

Le premier fut à l’origine de l’altercation avec un double-échec servi à la tête d’un adversaire avant que son coéquipier ne démontre tous ses talents de pugiliste contre Nathan Noël même si une bataille faisait déjà rage sur la patinoire.

D’Astous et Voyer rejoindront Antoine Dufort-Plante, déjà suspendu et Samuel Laberge, blessé, dans les hauteurs du Colisée Financière Sun Life ce soir alors que l’Océanic reçoit le Phoenix de Sherbrooke.

L’importance d’additionner des points

Défaits quatre fois lors de ses cinq dernières sorties, les hommes de Serge Beausoleil devront trouver le moyen d’ajouter des points de classement général cette fin de semaine. Leur calendrier comprend aussi des affrontements face aux Remparts à Québec demain et contre les Voltigeurs à Drummondville dimanche après-midi.

«On a beaucoup d’aspects à améliorer», constate le directeur-gérant et entraîneur-chef de l’Océanic. «Nous avons un club qui utilise bien sa vitesse pour gérer la rondelle. On s’en débarrasse actuellement au lieu d’être plus créatif et de protéger notre enclave pour éviter les lancers à bout portant. Nous demeurons toutefois très positifs. On ne panique pas. Il faut bâtir sur ce qu’on fait de positif un match à la fois».

Treizièmes au classement général, les Bas-Laurentiens pourraient s’enfoncer encore plus s’ils accumulent les défaites d’ici l’ouverture du marché des transactions dans la LHJMQ. Le Phoenix se trouve notamment à deux points derrière eux au 16e rang.