/sports/soccer/impact
Navigation

Drogba est soulagé

Sa fondation est exonérée d’accusations de fraude

Didier Drogba
Photo Melissa Paradis Didier Drogba

Coup d'oeil sur cet article

Didier Drogba ne quittera peut-être pas Montréal en champion de la MLS, mais il partira avec un tracas de moins.

L’organe de surveillance des œuvres de charité au Royaume-Uni a estimé jeudi «qu’aucun argent n’avait été détourné» par la fondation de l’attaquant ivoirien.

Le 14 avril, Drogba avait annoncé qu’il allait poursuivre en justice le Daily Mail pour un article dans lequel le tabloïd britannique accusait sa fondation de n’avoir utilisé pour la bonne cause qu’une infime minorité des dons récoltés en Grande-Bretagne.

«La commission des œuvres de charité a confirmé après une enquête de sept mois que rien n’a été détourné par ma fondation et qu’il n’y a eu aucun mauvais agissement financier», a déclaré le numéro 11 de l’Impact, dans un communiqué transmis à ­plusieurs journalistes.

«Je suis satisfait que cela soutienne la version que nous avons exposée depuis le début, à savoir que les accusations du Daily Mail en avril sont totalement fausses», a ajouté Drogba.

3 MILLIONS DE DOLLARS

Dans un article publié en avril dernier, le Daily Mail affirmait que des 2,1 millions d’euros (près de 3 millions $) amassés par la Fondation Didier Drogba en Grande-Bretagne, seuls 17 700 euros (approximativement 25 000 $) étaient arrivés en Afrique.

Selon le tabloïd, plus de 500 000 euros (711 000 $) avaient servi à financer des fêtes somptueuses destinées à recueillir des fonds.

D’autres sommes reposaient dans des comptes en banque, plutôt que de venir en aide aux «populations ivoiriennes et africaines les plus vulnérables dans le domaine de la santé et de l’éducation», comme l’affirme la Fondation sur son site internet.

« DIFFAMATOIRES »

Face à ces accusations, Drogba s’était défendu sur plusieurs tribunes. En entrevue au TVA 17 h, l’ancienne gloire de Chelsea avait qualifié les propos du Daily Mail de «diffamatoires».

«Je suis vraiment déçu, avait déploré Drogba. Ce sont des propos diffamatoires qui non seulement remettent en cause le travail qui a été fait depuis pas mal d’années, mais surtout créent aussi le doute dans la tête de tous mes commanditaires et de toutes les personnes qui ont généreusement contribué à la fondation ­depuis 2010.»

«Ce qu’ils ne savent pas, c’est que la fondation a été créée en Côte-d’Ivoire. En 2010, j’ai décidé de faire don de tous mes contrats de commandite, comme pour Pepsi par exemple, à cette fondation pour inciter les gens à être généreux», avait-il poursuivi.

DÉDOMMAGEMENT

Dans le communiqué transmis jeudi, Drogba a affirmé avoir mandaté ses avocats pour demander des «excuses totales» au Daily Mail, ainsi qu’un «dédommagement pour ma fondation».

La semaine dernière, Drogba avait annoncé après le duel disputé au Stade olympique face au Toronto FC qu’il s’agissait de sa dernière rencontre à Montréal.

La défaite face au TFC lors du match retour a donc sonné le glas de son passage chez l’Impact. Un séjour d’un an et demi au cours duquel l’ancien international ivoirien a continué à écrire sa légende, marquant 21 buts en 33 parties.

– Avec l’AFP