/news/society
Navigation

Les églises sont dans le rouge

Les fabriques des paroisses du diocèse de Québec cumulent les déficits au point où certaines sont en péril

Nécessitant d’importantes rénovations, l’église Saint-Jean-Baptiste, à Québec, a été forcée de fermer ses portes en 2015 alors que la fabrique manquait de ressources financières pour la maintenir en vie. 
Photo Jean-François Desgagnés Nécessitant d’importantes rénovations, l’église Saint-Jean-Baptiste, à Québec, a été forcée de fermer ses portes en 2015 alors que la fabrique manquait de ressources financières pour la maintenir en vie. 

Coup d'oeil sur cet article

Les fabriques des paroisses du diocèse de Québec sont dans le rouge alors qu’elles accusent des déficits totalisant plus de 5 M$ ces cinq dernières années. La survie de certaines d’entre elles est même «en péril», a appris Le Journal.

«On est inquiets», a avoué Rémy Gagnon, responsable du Département des fabriques au diocèse de Québec, une entité qui s’occupe des volets administratif, financier et juridique.

Hormis 2012, les dernières années ont toutes été déficitaires pour les paroisses du diocèse de Québec. De 2011 à 2015, les manques à combler oscillent entre 350 000 $ et plus de 2 M$. Le total des revenus est, lui aussi, en constante diminution, passant de 39,5 M$, en 2011, à 36,9 M$, en 2015.

Moins de dons

Les investissements réservés au parc immobilier, soit pour l’entretien et la rénovation des bâtiments vieillissants, et la dégringolade des dons fournis par la population seraient en partie responsables, selon M. Gagnon.

«Les campagnes de dons et d’offrandes représentent environ 70 % des revenus d’une paroisse catholique», a-t-il exprimé. «Il y a plusieurs éléments qui expliquent cette diminution dont, on ne peut le cacher, le phénomène de vieillissement de la population.»

Urgence d’agir

La situation financière des fabriques les force à réorganiser leur mission alors que l’achalandage dans les églises s’amenuise. Afin de renverser la vapeur et d’éventuellement renflouer les coffres, le diocèse mise en partie sur les jeunes.

«Le problème d’organisations en péril, c’est quand les gens ne se sentent pas membres d’une organisation et n’apportent rien», a confirmé Marie Chrétien, coordonnatrice de la pastorale au diocèse de Québec.

 

États financiers des Fabriques des paroisses du Diocèse de Québec

Total des revenus

  • 2011 : 39 536 384 $
  • 2012 :41 969 753 $
  • 2013 :38 333 318 $
  • 2014 :36 253 227 $
  • 2015 :36 902 298 $

Total des dépenses

  • 2011 : 40 507 630 $
  • 2012 : 41 834 385 $
  • 2013 : 40 380 119 $
  • 2014 : 38 176 317 $
  • 2015 : 37 259 784 $

Surplus ou déficits

  • 2011 : - 971 246 $
  • 2012 : + 135 368 $
  • 2013 : - 2 046 801 $
  • 2014 : -1 923 090 $
  • 2015 : - 357 486 $