/entertainment/radio
Navigation

Les déclarations les plus fracassantes du Doc Mailloux en 2016

Les déclarations les plus fracassantes du Doc Mailloux en 2016
PHOTO ANDRÉANNE LEMIRE

Coup d'oeil sur cet article

Le célèbre psychiatre Doc Mailloux n’a vraisemblablement pas la langue dans sa poche.

Tout au long de l’année, il a eu l’occasion de se prononcer sur une kyrielle de sujets les plus diversifiés les uns des autres, sur les ondes du 106,9 en Mauricie et au FM93 à Québec.

Voici quelques-unes de ses citations les plus marquantes de l’année:

#1 Sur Max Pacioretty

«Il est à la croisée des chemins, je vous le dis. Je soupçonne cet individu de devoir choisir entre la masculinité et la virilité, et maman et la messe. [...] Il (Pacioretty) est dans le trouble, parce qu'il va à la messe du dimanche et qu'il parle à sa mère tous les soirs. Il n'est pas suffisamment masculin».

#2 Sur le port de bobettes

«Lors de mon séjour dans les Forces armées à Halifax en 1974, les marins ne portaient pas de sous-vêtements. J'étais à un âge où je voulais procréer et plus souvent qu'autrement, le port de sous-vêtements peut être un facteur de stérilité chez l'homme.»

#3 Sur le rasage

«Jamais la barbe et jamais le pubis à moins d’un petit million non imposable.»

#4 Sur faire l’amour en allaitant

«Où est le problème? Le père est heureux, la mère est souriante et le bébé tète. Où est le problème?»

#5 Sur René Angélil

«Ce matin j’ai entendu une animatrice hystérique dans un grand média. Elle a mentionné que tout le monde était affecté par le deuil de René Angélil et j’ai réagi intérieurement en me disant: “Moi, pas du tout, aucunement. Je suis beaucoup plus affecté ce matin par un de mes petits lapins qui ne va pas bien, qui a perdu du poids et qui semble avoir un trouble quelconque alors je suis beaucoup plus affecté par ça que par le décès de René Angélil avec qui je n’ai aucun lien.”»

#6 Sur Hilary Clinton et Donald Trump

«La question fondamentale aujourd’hui c’est: “Qui a peur dans le monde d’Hillary Clinton, d’Hillary Rodham? Elle fait peur à qui?” C’est une travailleuse sociale gnangnan avec des lunettes roses, hormis l’histoire de la peine de mort [Doc Mailloux est pour la peine de mort]. Alors qui a peur? Qui craint Hillary Rodham autour du globe? Pas aux États-Unis. Autour du globe. Qui a peur de Donald Trump? Tout le monde.»

#7 Sur Safia Nolin

«Le Québec est ébranlé par Safia Nolin parce que le Québec est un matriarcat avec ses défenderesses et Safia Nolin s’est permise de manquer de loyauté et de solidarité envers le collectif féminin. Elle a fait un doigt d’honneur envers principalement le collectif féminin.»

#8 Sur Trump et la vantardise vulgaire

«Trump discute avec un autre pis se vante et dit: “Moi, je l’embrasse pis je la prends par le pussy”. 80% des hommes ont déjà tenu un langage comme ça. Alors mesdames, aussi bien vous y faire. Je ne vous dis pas que c’est admirable. C’est de la vantardise masculine hétérosexuelle vulgaire, alors là, il faudra commencer à vous y faire.»

#9 Sur Coeur de pirate

«Ce n’est pas un coming out qu’elle a fait, la pauvre. À mon avis [...], c’est une recherche d’attention. C’est quelqu’un qui est en mal, en manque d’attention.»

#10 Sur l’alcool

«Je suis plate. L’alcool me rend plutôt flat. Je parle beaucoup à jeun avec très peu de boisson. J’ai une tolérance très faible à l’alcool. Au contraire, l’alcool me rend la langue pâteuse.»

#11 Sur Dieu

«Les êtres humains, malheureusement, sont divers et pluriels. C’est-à-dire qu’ils sont de toute sorte de concoction. Ce n’est pas vrai que Dieu a créé l’être humain. C’est faux parce que si Dieu l’avait créé, nos cerveaux se ressembleraient. Nos personnalités seraient beaucoup plus uniformes parce que Dieu n’aurait pas pris 56 modèles, voyon! Penses-tu que Dieu va s’amuser à créer des êtres humains de toute sorte de modèles?»

#12 Sur les enfants élevés par des parents croyants

«Les enfants élevés par des parents très croyants vont avoir beaucoup de difficultés à s’épanouir. Ils ont un retard, un boulet attaché à leur cheville.»

#13 Sur Xavier Dolan

«Si Xavier Dolan recherche l’amour du public, il va se baiser. Il va se baiser parce que s’il recherche la popularité de ses oeuvres, ça, c’est correct. Il a le droit. Mais s’il recherche un sentiment supérieur à... Il va se baiser avec moi. [...] Écoute, je n’aime pas Xavier Dolan. Je n’ai rien contre, mais je veux rien savoir.»

#14 Sur la liberté d’expression

«La cause de la liberté d’expression au Québec, a toujours été menacée et l’est tout autant maintenant et peut-être un peu plus qu’il y a 20 ans.»

#15 Sur l’incendie à Fort McMurray

«Intervention de crise? On regarde les émotifs, on les enroule dans une couverte de laine et on les tasse. Je ne te dis pas qu’on les rejette, on les enroule dans des couvertes, on leur donne du café, des chocolats chauds et on les tasse. La prémisse de base, c’est que l’émotion peut brouiller votre raison. Si vous êtes en état d’émotion, vous n’êtes plus en pleine possession de vos petites facultés mentales raisonnables.»

#16 Sur Guillaume Wagner

«Le plus bel exemple de gens envieux c’est le communisme. On va tous être pauvres. Si moi je ne suis pas capable d’avoir l’argent que tu as, c’est bien de valeur, mais je vais faire en sorte que tu sois pauvre, même si je dois l’être. C’est l’attitude de base du communisme! Ça va jusque là.»

#17 Sur le fait d’être dirigé par une femme

«Être dirigé par une femme pour moi c’est inacceptable et pas beaucoup plus un homme patron. Mon père était comme ça, c’est de famille. Mon père était travailleur autonome et il ne tolérait pas de se faire donner des directives, des consignes y inclut ma mère, alors j’ai grandi dans ce bouillon-là.»