/entertainment/radio
Navigation

[AUDIO] André Arthur, le «climato-sceptique»

L'animateur à BLVD FM, André Arthur.
PHOTO DIDIER DEBUSSCHÈRE L'animateur à BLVD FM, André Arthur.

Coup d'oeil sur cet article

Les animateurs de l’émission La soirée est (encore) jeune, diffusée à ICI Première, se sont payés la tête du «climatosceptique» André Arthur, vendredi.

Ils se sont moqués du roi Arthur en diffusant un extrait de son émission où il parlait des grands froids de la semaine dernière.

Voici l’extrait en question:

«Au cours des prochaines nuits, le mercure à Québec va descendre à -22. Faque, quand ils vont vous parler du réchauffement de la planète pis qu’il faut éviter d’avoir une tondeuse et une souffleuse, pis faut pas de pétrole, prêts à crever de faim et crever de froid, ben vous pourrez dire à ces gens-là, qu’ils soient Castro junior ou qu’ils soient n’importe qui d’autre: “Hey s’il-vous-plaît! Voulez-vous me démarquer de sur le dos? Je veux juste vivre en paix”. [...] Pis le réchauffement de la planète, avouez que ce n’est pas à Québec que ça se passe.»

Réagissant à cette déclaration, l’un des animateurs, Olivier Niquet, a invité les auditeurs à laisser «André Arthur reposer en paix».

«Laissez donc André Arthur reposer en paix s’il vous plaît. N’en déplaise aux Castros juniors, à presque la totalité des scientifiques de la planète, il fait -22 donc il n’y a pas de réchauffement. Entoucas, comme le dit André Arthur, il n’y en a pas à Québec. [...] Non, justement, c’est pour ça que ça s’appelle le réchauffement de la planète. Je veux bien croire que politiquement il y a une sorte de microclimat à Québec, mais ça ne veut pas dire qu’ils sont à l’abri du climat mondial pour autant.»

De plus, un autre animateur, Fred Savard, a évoqué la mort de la chienne du fils d’André Arthur qui a été battue à mort alors que l’animateur la gardait. «Lui, son chien est mort hein? Quand on l’entend parler comme ça.»

«Non c’est le chien de son fils», a ajouté l'animateur Jean-Philippe Wauthier provoquant un fou rire sur le plateau.

Appelé à réagir, le principal intéressé a souhaité s’en tenir à dire: «Ce sont des choses que j’essaie d’ignorer parce que ça serait leur donner bien de l’importance. Avec le peu d’écoute qu’ils ont, ça ne sert à rien de leur en donner plus.»