/weekend
Navigation

L’empreinte de Véro

L’empreinte de Véro
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Vous n’entendrez jamais Véronique Cloutier se décrire comme une «artiste». Quand elle parle de son travail, la chouchoute du public préfère employer un terme beaucoup moins sexy, celui ­d’«exécutante». L’animatrice a pourtant participé activement au développement de Votre beau programme, sa nouvelle émission à Radio-Canada. Elle l’affirme avec fierté : c’est le projet télé dans lequel elle s’est le plus impliquée.

Après avoir présenté des vidéoclips à MusiquePlus, tenu l’affiche de plusieurs Bye Bye et piloté des jeux (La tête de l’emploi, Paquet voleur), des galas (Gémeaux­­, ADISQ), un talk-show (Véro) et quelques formats (La fureur), Véronique Cloutier voulait tenir les commandes d’un rendez-vous qui porterait son empreinte sur tous les plans. Avec Votre beau programme, elle retrouve plusieurs alliés de longue date, dont Alain Chicoine, Louis-Philippe Rivard, Ève Déziel et Benoît Pelletier. L’émission est d’ailleurs produite par KOTV, la boîte de Louis Morissette, son conjoint.

«Je n’avais jamais eu la chance de m’impliquer ­autant à compter du jour un, déclare Véronique. J’ai assisté aux réunions de contenu, j’ai pris part aux meetings de production, j’ai apporté des embryons d’idées... Les gars prenaient la balle au bond et ­m’arrivaient avec plein de suggestions.»

Malgré son importante contribution créative, la ­lauréate de nombreux prix Artis n’en démord pas: une artiste, ce n’est pas ce qu’elle est.

«Je demeure une exécutante. C’est ma façon de voir les choses. Oui, je prends des décisions, mais je n’écris pas de textes, je n’invente pas de concepts... Je peux avoir une idée, mais j’ai besoin d’une équipe forte ­autour de moi pour la développer, la peaufiner, etc.»

«C’est important de connaître ses forces et ses faiblesses­­. Louis [Morissette] dit toujours: “Quand tu fais la passe à Véro, tu sais qu’elle va aller la mettre dans le but”. Oui, la puck, c’est moi qui l’ai, mais tout le jeu avant, c’est super important.»

Une envie de positif

Bien qu’on en discute depuis près d’un an, la formule de Votre beau programme demeure floue. Du moins dans l’esprit du public. On parle d’un rendez-vous de 60 minutes en direct, au cours duquel Véronique ­s’inspirera des événements ayant marqué la semaine pour offrir des parodies, des commentaires et même des hommages. Pour ce faire, quelques personnalités se prêteront au jeu. Et Jean-Sébastien Girard (La soirée est (encore) jeune) l’appuiera à titre d’annonceur-complice.

«Le but, ce n’est pas de changer le monde, brasser la cage, faire pleurer ou faire rire à gorge déployée, ­indique la chouchoute du public. Le mandat, c’est de faire vivre un bon moment aux téléspectateurs. Je veux qu’après l’émission, les gens se disent: “C’était donc ben l’fun!” J’ai envie de positif. J’ai envie de ­montrer du beau, du vrai, du plaisir...»

Sous Pression

On l’a répété à maintes reprises: Votre beau ­programme marque le grand retour de Véronique Cloutier au petit écran, après une pause télé de trois ans durant laquelle son conjoint et elle ont fait courir les foules partout au Québec avec Les Morissette, un spectacle d’humour qui bat toujours son plein.

Sans surprise, les attentes sont grandes envers cette nouvelle aventure, qui précèdera la mise en ligne de Véro.tv, sa propre chaîne sur ICI Tou.tv Extra. En entrevue, la mère de trois enfants donne l’impression de bien composer avec toute cette pression.

«De façon générale, je suis quelqu’un qui gère bien son stress, dit-elle. Mais je dois avouer que les quatre derniers mois m’ont essoufflée. Non seulement c’est beaucoup de travail, de temps et d’énergie, mais ça occupe aussi beaucoup de place dans l’esprit. C’est beaucoup de réflexion, beaucoup de remises en question, de doutes, etc. Est-ce qu’on fait la bonne chose? Est-ce qu’on vire les affaires de bord? C’est un ­tourbillon. Il est temps que ça sorte!»

Pilote concluant

Fait rassurant, l’enregistrement du pilote de Votre beau programme, tenu devant public juste avant les Fêtes au mythique studio 42, s’est très bien déroulé.

«La plupart des affaires marchent très bien... certaines encore plus qu’on espérait. Ce qui fonctionnait moins, c’était très, très clair. C’est donc facile de faire des ajustements.»

Plus que tout, cette émission-test a confirmé à Véronique qu’elle avait pris la bonne décision. «J’étais nerveuse le matin même, mais quand on a ­commencé à répéter en après-midi, je suis ­redevenue en contrôle. C’est ­vraiment un bon sentiment à avoir. J‘étais dans mon élément. J’étais heureuse. Je me sentais très, très à l’aise. J’avais ­l’impression de ­revenir à la maison.»


ICI Radio-Canada Télé présente Votre beau programme dès mercredi à 21 h.