/weekend
Navigation

Les nouveaux visages de l'hiver

Coup d'oeil sur cet article

Cet hiver, de nouvelles séries font place à de nouveaux visages dans notre univers télévisuel. D’autres viendront ajouter leurs couleurs à des histoires aimées, question de les pimenter. En voici qui sauront se distinguer.

Kathia Rock – Fatale-Station

Photo courtoisie

J’ai eu l’occasion de rencontrer cette artiste multidisciplinaire il y a une quinzaine d’années à Maliotenam sur la Côte-Nord. Je l’avais interviewée à titre de chanteuse et de poète. Sa ­présence charismatique et sa voix ­profonde en faisaient déjà une grande ambassadrice de la culture innue. ­Depuis, elle s’est initiée au théâtre, à la danse, au multimédia, jouant même sur les planches pour Robert Lepage. Fatale-Station marque son premier rôle en continuité dans une série. Elle y incarne Céline, une militante atikamekw de ­première ligne qui suit les traces de son père en agissant comme porte-parole pour sa communauté. Une femme forte.

Sabrina Bégin Tejeda – Unité 9

Photo courtoisie

Sa présence dans le dernier épisode de la saison d’automne d’Unité 9 a été mar­quante. Sabrina incarne Mariposa, fille de la pieuse Bettina, une jeune femme aux prises avec un lourd problème de drogue, coupable de possession et de revente, et dont le sevrage sera difficile. Incarcérée en isolement, sa présence a donné lieu à une scène assez déchirante face à sa mère impuissante. Nous la retrouverons au maximum dans les prochaines semaines. Il s’agit ici d’un premier rôle d’envergure pour la jeune comédienne vue précédemment à quelques reprises dans les séries jeunesse Tactik et ­Subito Texto.

Rossif Sutherland – Catastrophe

Photo courtoisie

Fils de l’acteur mythique Donald Sutherland, et demi-frère de Kiefer, Rossif partage son temps entre le Canada et les États-Unis, jouant aussi bien en anglais qu’en français, sa langue maternelle (sa mère est l’actrice Francine Racette). On l’a vu dans River, Hyena Road, Poor Boy’s Game et Reign. Au Québec, nous l’avons vu dans le film Pour l’amour de Dieu de Micheline Lanctôt. Il a aussi incarné­­ le temps de quelques épisodes, le mystérieux amant de Normand Despins­­ dans Unité 9. Il trouve dans Catastrophe­­ un vrai rôle pour se faire découvrir­­ du public québécois. Il y interprète Frank, un gars qui vit une passion d’une nuit avec Audrey (Julie Perreault). Le hic, ­elle tombe enceinte et tous deux ­décident de tenter leur chance, sans se connaître, comme parents.

Marie-Ève Milot – Les Pays d’en haut

Photo courtoisie

Cette jeune comédienne cumule depuis sa sortie de l’option­­ théâtre de St-Hyacinthe­­ les rôles dans des séries populaires telles que 19-2, Mensonge, Le berceau des anges ou Mon ex à moi. Mais il faut avouer qu’elle est une Rosa­­-­Rose Ducresson savoureuse dans Les Pays d’en haut. Cette saison, la citadine qui a un penchant pour l’argent prendra encore plus d’importance lorsque Bidou Laloge (Rémi-Pierre Paquin) s’intéressera à elle au point de la demander en mariage. Par amour ou pour ses finances? Marie-Ève nous offrira sans doute encore­­ de belles scènes avec son pétillant personnage.

Mylène Mackay – Victor Lessard et Le chalet

Photo courtoisie

Après cet hiver, le visage de cette excellente ­comédienne ne vous sera plus inconnu. D’abord, elle ­incarnera sous peu l’écrivaine Nelly Arcand au grand écran dans le film d’Anne Émond inspiré de sa vie. Peu vue à la télévision, elle a brillé au cinéma dans Endorphine d’André Turpin et Embrasse-moi comme tu m’aimes d’André Forcier. Elle se joint à la gang du chalet en plus d’incarner Virginie dans le suspense Victor Lessard.

Victor Andres Trelles Turgeon – Victor Lessard et Fatale-Station

Photo courtoisie

Ce comédien diplômé de l’École nationale de théâtre joue tant en anglais qu’en français. Si on l’a entrevu à quelques reprises au petit écran, c’est au cinéma qu’il s’est démarqué dans le très beau film de Martin Talbot, Henri Henri. Cette saison, il porte des rôles troublants. Il sera de la distribution de Victor ­Lessard et dans Fatale-Station, il est Dylan, un violent personnage qui provoque la tourmente.

Mustapha Aramis – L’Heure bleue

Photo courtoisie

Ce diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec occupe le rôle de Massoud dans la deuxième saison de Blue Moon sur le Club Illico. Sans trop en révéler, je peux vous dire qu’il s’agit d’un personnage clé, intense, qui révèle la large palette d’émotions du jeune comédien. Nous le retrouvons cet hiver dans un tout autre casting dans la nouvelle série des auteurs Anne Boyer et Michel d’Astous, L’heure bleue. Il y incarne Michel, un éternel adolescent plutôt nonchalant qui deviendra l’un des colocs du personnage interprété par Céline Bonnier, lorsque celle-ci aura besoin de changer de vie.

Éric Paulhus – Lâcher prise

Photo courtoisie

Depuis sa sortie du Conservatoire d’art ­dramatique, Éric a été très présent dans la télé jeunesse. On a pu le voir dans Il était une fois dans le trouble, Fée Éric, Subito texto, L’appart du 5e, mais c’est surtout son personnage de Tché dans Un grenade avec ça? qui a marqué les préados. Pendant cinq ans, il a aussi émerveillé les petits en donnant vie à Ro-Main, le robot des Argonautes pour lequel il a remporté plusieurs Gémeaux. ­Homme de théâtre et pro de la comédie musicale, il hérite du rôle de Kevin, le conjoint coloré de l’ex de Valérie (Sophie Cadieux) qui viendra foutre un peu le bordel dans leur vie.

Un acteur à redécouvrir

Martin Dubreuil
Photo courtoisie
  • Basile dans Les Pays d’en haut
  • André dans Victor Lessard
  • Denis dans Fatale-Station
  • Michel dans Trop
Il a d’abord été Johnny Maldoror, personnage ­théâtral du groupe punk-rock-yéyé Les Breastfeeders, showman à la tambourine. Puis, l’acteur s’est construit et la feuille de ­route de Martin Dubreuil est plus qu’enviable. Et pour cause, c’est un comédien ­extraordinaire, d’une grande intensité, au jeu physique et sensible. Il incarne souvent les bums, les poqués, les marginaux. Pierre Falardeau fut un des premiers à croire en lui. Podz et Maxime Giroux lui sont toujours fidèles, lui proposant des rôles marquants au cinéma notamment ( Les 7 jours du talion, 10 et demi, Félix et Meira). À la télé, 2016 aura été une belle année pour lui, multipliant les rôles. Il était de l’équipe de Marche à l’ombre, s’est démarqué dans L’imposteur. Cet hiver, il sera présent sur quatre chaînes, arborant quatre looks et endossant quatre personnages bien différents. Basile Fourchu, père d’une famille nombreuse dans Les Pays d’en haut, André Lortie­­, un itinérant bipolaire dans Victor Lessard, Denis Lavoie, un entrepreneur frauduleux dans Fatale-Station­­ et dans Trop, une nouvelle comédie dramatique pour Tou.tv.

Sur d’autres ondes ...

Brit Marling

 

Photo courtoisie

Elle est la créatrice du plus récent buzz de Netflix, The OA, une série de science-­fiction, en plus d’y tenir le rôle ­principal.

Corey Hawkins

 

Photo courtoisie

Il sera la vedette de 24: Legacy sur Fox, prenant ainsi la relève de Kiefer Sutherland dans ce nouveau spin-off.

Jenna Coleman
Photo courtoisie

Elle incarnera la reine Victoria dans la série britannique du même nom qui sera offerte sur PBS.

Jude Demorest
Photo courtoisie

Cette actrice musicienne fait ses débuts à la télévision ces jours-ci dans la série Star sur Fox, qui relate l’ascension de trois filles qui souhaitent ­devenir ­chanteuses.