/news/currentevents
Navigation

Des prestations insuffisantes pour payer les funérailles

Les 2500 $ de Retraite Québec ne couvrent qu’une partie des frais

Mélanie Morin estime que les prestations de décès ne sont pas suffisantes pour aider les familles à payer les funérailles de leurs proches. 
photo daniel mallard Mélanie Morin estime que les prestations de décès ne sont pas suffisantes pour aider les familles à payer les funérailles de leurs proches. 

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de Québec dénonce les montants d’allocations de décès alloués par le gouverne­ment du Québec, alors que ceux-ci ne couvrent même pas la moitié des frais nécessaires pour les funérailles de son défunt père.

Mélanie Morin a perdu son père, Philippe Morin, il y a un an. L’homme est décédé abruptement d’un cancer fulgurant à l’estomac à l’âge de 62 ans. Il est décédé environ un mois après son diagnostic.

«Depuis 1971, et jusqu’en 2015, il a cotisé à la Régie des rentes, déplore sa fille. Il n’a eu que 2500 $ en prestations de décès.»

Jusqu’en 2011, les cotisations de M. Morin représentent pourtant un montant avoisinant 30 000 $. «Tout cet argent qu’il a ramassé, il a travaillé pour. Là, ça retourne dans les coffres de l’État. Il y a un volet d’injustice là-dedans», déplore Mme Morin, qui a dû débourser 5000 $ de sa poche, afin d’enterrer son père convenablement. Sans compter que la prestation de décès de son paternel sera imposée. «Il y a un volet équité qui n’est pas là. Les enfants, nous n’avons pas de recours. Si j’avais été une conjointe, j’aurais eu une rente qui m’aurait permis d’enterrer mon conjoint, sans m’endetter», explique-t-elle.

Pas d’assurance vie

«Pour les frais d’enterrement, j’y suis allée assez modestement parce que mon père n’avait pas d’assurance vie. Je savais que j’allais me retrouver avec sa maison, qui n’était pas payée, ajoute-t-elle. J’aurais souhaité lui donner plus.»

Des situations comme celle-ci, Denis Desrochers, le président de la Corporation des thanatologues du Québec, en voit fréquemment.

«De plus en plus de familles, au Québec, ont besoin de la prestation pour être capables de payer les frais funéraires», lance-t-il, précisant que le versement reçu ne paie qu’une fraction des frais. «Ça ne paie même pas la base», ajoute-t-il.

Selon lui, il faudrait au moins doubler la prestation et l’indexer annuellement pour couvrir les frais funéraires, qui se situent autour de 6800 $.

Loi sur les services funéraires

La Corporation souhaite d’ailleurs déposer un mémoire à cet effet lors des consultations publiques sur la loi sur les services funéraires, qui doivent commencer prochainement.

«Si, au Québec, on est rendu à escamoter des rituels funéraires pour des raisons financières, je pense que ça en dit long sur notre société», laisse tomber M. Desrochers.

Retraite Québec et le cabinet du ministre des Finances n’ont pas répondu à nos appels sur le sujet.

Exemples de prestations remises lors de décès par d’autres organismes gouvernementaux

Société d’assurances automobile du Québec (SAAQ): 5100 $
 
Commission des normes, de l’équité, de la santé et la sécurité au travail (CNESST): 5100 $ (peut varier selon les régimes d’assurances)
 
La Régie des rentes du Québec (RRQ) remet 2500 $
 
Moyenne des frais funéraires: 6800 $
 
Source: CNESST - SAAQ - RRQ et la Corporation des thanatologues du Québec