/sacchips/inmybag
Navigation

La fois où j’ai décidé de devenir végétalienne sur un coup de tête

La fois où j’ai décidé de devenir végétalienne sur un coup de tête
WeHeartIt

Coup d'oeil sur cet article

Le 3 janvier dernier, j’ai décidé impulsivement que je devenais végétalienne. Pour trois semaines.

J’avoue que j’ai déjà essayé ce régime pendant presque une semaine. Une semaine de ballonnement et d’anxiété liée à mon prochain repas; qu’est-ce que je vais manger? Est-ce que ça va me soutenir assez longtemps? Et les protéines? LES PROTÉINES! OMG!

Dans la dernière année, pour cuisiner à la maison, j’ai acheté du poulet et du boeuf que deux ou trois fois. Je ne suis donc pas la plus grande carnivore. Par contre, au restaurant, si j’ai envie de prendre la bavette de boeuf en spécial sur le menu, je me bourre la face sans compassion. Lors d’un grand hangover, mon secret pour me remettre sur le piton c’est de commander une poutine au poulet... pour déjeuner.

Le poisson, les fruits de mer, les oeufs et les produits laitiers sont bien ancrés dans mon alimentation. J’adore le fromage cottage (vas-y internet, juge-moi). J’adore les oeufs cuits durs un peu coulants (mollets, pour les fins connaisseurs). J’adore caler un grand verre de lait avec mon spagath. Je tuerais pour manger un poke bol de saumon frais avec des avocats pis une p’tite mayo épicée... mmmm...

J’ai faim.

Ce weekend, j’ai restauré mon frigo. J’ai fait don de TOUTES les protéines animales qui s’y trouvaient; viande, lait, fromage cottage, yogourt, oeufs, fromage cheddar et un vieux pot de fromage à la crème.

C’était correct. Je n’ai pas pleuré, sauf pour mon fromage cottage.

Je suis allée dans une épicerie spécialisée pour acheter des substituts. En fait, je suis allée dans 2 épiceries spécialisées parce que je n’ai pas tout trouvé dans la première. Je suis revenue à la maison avec mon panier à roulette rempli au trois quarts avec 90$ de produits de base (margarine végane, huile de noix de coco, lait d’amande, supplément de B12, yogourt de soya, graine de chia, tempeh, tofu...).

C’est cher, mais en même temps, avec tout ça, je peux sans doute être végane pendant 6 mois.

Et je suis retournée dans une troisième épicerie faire le plein de 80$ de fruits, légumes et légumineuses.

Mon frigidaire déborde. Ma coloc me déteste.

J’ai pris mon après-midi du dimanche, le jour du Seigneur, pour cuisiner.

Je suis loin d’être la Ricardo de Villeray ni la Martin Juneau de la Plaza; cuisiner, ce n’est pas mon fort. Cependant, j’avoue que dimanche, j’étais quand même excitée de cuisiner des nouvelles choses.

J’ai fait un EXCELLENT bol de Buddah (qui a d’ailleurs fait plusieurs jaloux au bureau) et un potage de patate douce que j’ai véganisé (j’ai simplement remplacé le bouillon de poulet par du bouillon de légumes).

J’ai mis une photo sur Instagram de mes bols du bouddha. J’avoue qu’ils sont plutôt appétissants, mais je ne m’attendais pas à recevoir 190 likes en moins de 24h !! Je ne suis pas une insta-babe avec ses 14K followers, donc recevoir autant d’amour en si peu de temps a été le moment fort de ma journée.

Mes #buddhabowl #vegan #defi21jours #food #jaifaim #defivegane21jours

Une photo publiée par Christina Labelle (@belletina) le

 

Y’a-t-il une arnaque? Est-ce que le végétalisme crée un réel engouement? Cuisiner des plantes, c’est si hot que ça?

Dans les prochaines semaines, je tâcherais de documenter mon expérience végétalienne. Je tâcherai même de le faire en dehors de mon petit nombril, en vous présentant des membres de cette tendance et autres personnages qui alimenteront (ho-ho) ce reportage.

Vous pouvez me suivre sur Facebook, sur Instagram et sur Snapchat [les_débalancées]