/news/politics
Navigation

Le Parti libéral s’excuse pour son sondage interne

Le Parti libéral s’excuse pour son sondage interne
Photo Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Quelques heures après avoir envoyé un sondage interne à ses militants, dont Cogeco Nouvelles a révélé l’existence, le Parti libéral (PLQ) s’excuse.

Lundi soir sur Twitter, le PLQ a fait savoir que ce coup de sonde avait «pour objectif de prendre le pouls de ses membres sur des enjeux de sa formation politique» et que «si des personnes y ont vu une atteinte à leur réputation, nous en sommes profondément désolés et nous nous en excusons.»

Ce coup de sonde réalisé par la firme Substance Stratégies cherchait à obtenir l’opinion des militants libéraux face à l’éthique de plusieurs personnalités politiques dont Sam Hamad, qui a dû quitter ses fonctions de président du Conseil du trésor et de ministre responsable de la Capitale-Nationale après un reportage de l’émission Enquête.

L’enquête visait plusieurs autres personnalités politiques, dont Jean Charest, Nathalie Normandeau, Régis Labeaume, Denis Coderre et même «les journalistes politiques québécois».