/entertainment/movies
Navigation

Quand Donald Trump frappe Hollywood...

Certains présidents ont eu la cote auprès des vedettes de la ville du cinéma

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’élection de John F Kennedy, en 1960, les présidents américains et les stars de Hollywood ont souvent fait équipe. Mais le discours anti-Donald Trump de Meryl Streep aux Golden Globes et la réponse acrimonieuse sur Twitter du président élu dimanche soir rappellent que les relations n’ont pas toujours été au beau fixe entre Washington et la capitale du cinéma. Quel président a été le plus aimé par les stars? Et le plus détesté? Voici une liste concoctée par Le Journal avec la cote de popularité des présidents à Hollywood.

Donald Trump

Photo d'archives

L’homme d’affaires devenu président deviendra-t-il l’occupant de la Maison-Blanche le plus haï par les stars? Avant d’être sévèrement critiqué par Meryl Streep, Donald Trump avait dû essuyer le refus d’à peu près toutes les vedettes approchées pour chanter à son investiture, de Céline Dion à Justin Timberlake. C’est finalement la jeune Jackie Evancho qui interprétera l’hymne national. À 16 ans, cette ancienne participante d’America’s Got Talent a du talent à revendre, certes, mais sa notoriété n’approche pas celles d’Aretha Franklin et Beyoncé, les invités de Barack Obama en 2009 et 2013.

Cote : 0/5

Barack Obama

Photo d'archives

Peu de présidents ont obtenu une cote d’amour aussi élevée à Hollywood que Barack Obama. La liste des artistes qui l’ont appuyé publiquement lors des présidentielles de 2008 et 2012 renferme des centaines de noms. Plusieurs d’entre eux, dont George Clooney, sont devenus de bons amis d’Obama.

Cote : 5/5

George W. Bush

Photo d'archives

Même s’il pouvait compter sur le soutien de quelques gros noms comme Bruce Willis et Mel Gibson, le président du 11 septembre n’avait pas beaucoup d’amis à Hollywood. De nombreuses grandes vedettes avaient même fait campagne pour contrer sa réélection en 2004. L’année précédente, le documentariste Michael Moore avait fait scandale aux Oscars en s’en prenant au président quelques jours après le début de la guerre en Irak.

Cote :2/5

Bill Clinton

Photo d'archives

À l’instar de Barack Obama, le président Clinton était le chouchou des stars hollywoodiennes dans les années 1990. Sous son règne, quatre des six principaux contributeurs à la caisse électorale du Parti démocrate étaient des entreprises de divertissement.

Cote : 5/5

Ronald Reagan

Photo d'archives

L’allégeance natu­relle de Hollywood va aux démo­crates. Ce qui n’a pas empêché Ronald Reagan de passer d’acteur à locataire de la Maison-Blanche sous la bannière républicaine. Pour cette raison, et parce qu’il a toujours défendu les intérêts de Hollywood, Reagan a été le républicain le plus apprécié des stars.

Cote : 3/5

Richard Nixon

Photo d'archives

L’artisan du Watergate comptait plusieurs supporters au sein de la caste hollywoodienne, spécialement les vedettes plus âgées comme John Wayne ou Bob Hope. Leur soutien lui avait été capital pour se faire élire. Mais il avait aussi son lot de critiques. Paul Newman s’était même réjoui de se retrouver sur une liste confidentielle des opposants à Nixon qu’avait dressée l’entourage du président.

Cote : 2,5/5

John F. Kennedy

Photo d'archives

Considéré comme le premier président à être aussi une célébrité, JFK a frayé avec les stars de Hollywood jusque dans sa chambre à coucher, lui qui a entretenu une relation adultère mythique avec l’actrice Marilyn Monroe. Kennedy a aussi contribué à faire tomber la liste noire – constituée d’artistes hollywoodiens privés de travail parce qu’on les accusait d’être des communistes – en assistant à la première du film Spartacus, scénarisé par Dalton Trumbo.

Cote : 4/5