/news/transports
Navigation

2017, l’année des croisières au Port de Québec

L’année 2017 sera celle des bateaux de croisière puisque le Port de Québec devrait franchir le cap des 200 000 visiteurs, affirme Mario Girard, président-directeur général.
Photo Jean-François Desgagnés L’année 2017 sera celle des bateaux de croisière puisque le Port de Québec devrait franchir le cap des 200 000 visiteurs, affirme Mario Girard, président-directeur général.

Coup d'oeil sur cet article

Le Port de Québec devrait franchir le cap historique des 200 000 croisiéristes et membres d’équipage en 2017 dans ses installations actuelles en attendant l’agrandissement prévu du terminal.

Avec 150 232 croisiéristes et membres d’équipage en 2016, le Port de Québec a été le plus achalandé du fleuve Saint-Laurent et 2017 est remplie de promesses.

«La vraie histoire, c’est en 2017 qu’elle devrait se raconter puisque l’on prévoit atteindre le cap des 200 000 visiteurs», a dit le PDG du Port, Mario Girard, lors de la traditionnelle cérémonie de remise de la canne à pommeau d’or, mardi.

L’arrivée d’autant de visiteurs représentera un défi logistique important pour le Port qui attend de compléter le montage financier pour aller de l’avant avec le projet d’agrandissement. L’objectif est toujours d’accueillir 400 000 visiteurs en 2025.

En plus de dresser le bilan de la dernière année, M. Girard a fait le point sur les nombreux projets à venir qui totalise près d’un milliard de dollars.

Outre l’agrandissement du terminal de croisières, le projet Beauport 2020, évalué à 190 M$, pourrait connaître son dénouement vers la fin de l’année.

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard
Photo Jean-François Desgagnés
Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, le président-directeur général du Port de Québec, Mario Girard

Le Port a reçu un sérieux coup de pouce du maire de Québec,

Régis Labeaume, qui a plaidé sa cause devant deux ministres fédéraux, Jean-Yves Duclos et Marc Garneau.

Sans port en eau profonde à Québec, «on n’est pas dans le coup actuellement», a-t-il affirmé.

Le maire de Québec, Régis Labeaume
Photo Jean-François Desgagnés
Le maire de Québec, Régis Labeaume

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a marqué son appui à Beauport 2020. «Je vois ça d’une façon très positive l’agrandissement du port de Québec. On est en train d’examiner ce dossier en ce moment.»

L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACÉE) tiendra une séance portes ouvertes le 31 janvier suivie de deux séances publiques les 1 et 2 février à l’hôtel Ambassadeur, sur le boulevard Sainte-Anne. En préparation pour cet exercice, le Port tiendra aussi une journée portes ouvertes le 16 janvier.

Bien que les données sur les retombées économiques soient mises en doute par Accès Saint-Laurent Beauport, M. Girard soutient que la pérennité du Port dépend par ce projet de 190 M$. Le gouvernement Trudeau attend la conclusion de l’étude environnementale avant de confirmer les 60 millions $ réservés par l'ancien gouvernement conservateur.

«Même en répétant la meilleure année enregistrée en 2012 pendant 25 ans, on ne serait pas capable de générer suffisamment de revenus pour être capable de réparer les infrastructures du port. Il faut donc de nouveaux revenus et c’est pourquoi le projet Beauport 2020 est si indispensable», a poursuivi M. Girard.

Au niveau du tonnage manutentionné, le Port de Québec a bouclé l’année 2016 avec une augmentation de 15% par rapport à l’année précédente puisque 24 millions de tonnes ont été transbordées. M. Girard compte être en mesure de déposer un échéancier plus précis en 2017 pour l’aménagement du bassin Louise. Le Port devrait prioriser le développement d’un hôtel et la construction d’espaces à bureaux.

– Avec la collaboration de Stéphanie Martin

Les projets du Port de Québec

  • 190 M$ : Beauport 2020 (+ 400 M$ d’investissements privés additionnels)
  • 89,5 M$ : Réaménagement et agrandissement du terminal Ross Gaudreault
  • 300 M$ : Bassin Louise
  • 13 M$ : Promenade du Foulon

Le capitaine Doniks reçoit la canne à pommeau d'or

La canne à pommeau d’or a été remise cette année au capitaine Rolands Doniks du navire USMA qui a accosté au Port de Québec le 3 janvier dernier. Battant pavillon des îles Marshall, ce navire de vrac liquide était en provenance de Pembroke, au Royaume-Uni.