/entertainment/movies
Navigation

Cinéma: la route est longue pour les femmes

28th Annual Palm Springs International Film Festival - Arrivals
Photo d'archives, AFP Natalie Portman

Coup d'oeil sur cet article

Natalie Portman est déçue de constater que les actrices sont toujours perçues comme des «objets de désir». La comédienne reste convaincue que l’industrie n’est pas encore prête à accepter les rôles féminins bien affirmés.

«On nous offre souvent des rôles d’objets de désir tels que les hommes nous perçoivent. On ne nous voit pas comme des sujets, avec des faiblesses complexes, et une force potentielle. Or, on peut être tout ça à la fois», a-t-elle confié à Radio Times.

L’actrice a ajouté que ces préjugés ne touchaient pas que l’industrie, mais qu’on les retrouvait dans bien d’autres secteurs.

«Les femmes fortes posent un problème – dans les affaires, en politique ou dans la fiction, a-t-elle ajouté. Nous le rencontrons encore quand une femme est patronne, mais le problème se pose aussi à celles qui doivent surmonter beaucoup d’obstacles pour y arriver.»