/news/currentevents
Navigation

TCE à Shannon: petite victoire pour le Regroupement des citoyens

Coup d'oeil sur cet article

Le Regroupement des citoyens de Shannon qui se bat depuis maintenant dix-sept ans pour démontrer qu’il y a plus de cancers qu’ailleurs dans la municipalité dont l’eau souterraine est contaminée par le trichloréthylène (TCE) a obtenu une petite victoire, mardi, puisque la Cour d’appel a accepté qu’une preuve nouvelle soit entendue.

Marie-Paule Spieser était tout sourire en après-midi, lorsqu’elle a entendu le juge François Pelletier annoncer que le rapport effectué par le Dr Claude Tremblay, d’abord mandaté par la santé publique, allait pouvoir être déposé et que son témoignage allait pouvoir être entendu en Cour supérieure.

«Quelle belle décision! On a gagné sur toute la ligne et, au surplus, il a fait référence aux longueurs des procédures, il a mis des échéances et ça, ça fait du bien!» a dit la dame qui était accompagnée de Jean Bernier, vice-président du Regroupement des citoyens de Shannon.

Panache toxique

Selon ce que le Dr Tremblay allègue, les personnes ayant résidé dans les maisons situées au-dessus du panache toxique, qui mesure 1 km sur 4 km, sont beaucoup plus sujettes au cancer.

En plus du rapport et du témoignage du Dr Tremblay, la Cour d’appel a permis que soient déposés l’étude effectuée par la direction de la santé publique (DSP) ainsi que le rapport final du président du comité-conseil, le Dr Pierre Band.

Ce dernier, en avril 2016, avait fait une sortie publique suite à la publication de la version finale de l’étude de la DSP afin de dénoncer le fait que la santé publique n’avait «pas suivi les recommandations du comité-conseil».

«Vous savez, moi, j’ai les citoyens qui me poussent et j’ai le mandat de les représenter alors j’ai l’impression qu’aujourd’hui, on vient, tous ensemble, de franchir un très grand pas», a ajouté Mme Spieser.