/news/currentevents
Navigation

Le pétrolier échoué au large de la Nouvelle-Écosse sera remorqué

photo de 1969
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

CAP-BRETON, N.-É. – L'Arca 1, ce pétrolier qui s’est échoué près des côtes de la Nouvelle-Écosse dimanche matin, était sur le point d’être remorqué sous la supervision de la Garde côtière canadienne.

Le porte-parole de la Garde côtière canadienne, Stephen Bornais, a précisé à l’Agence QMI que le processus de remorquage était à la fois «complexe et très technique».

«Il faut procéder à marée haute. La prochaine sera autour de 18 h mardi», a expliqué M. Bornais, ajoutant que les propriétaires du bateau avaient embauché l'entreprise canadienne McKeil pour le remorquage de l'Arca 1.

Le bateau, fabriqué en 1963, a connu une panne de moteur dimanche matin, lorsque la province était secouée par une tempête. Après l’échouage du navire, les six membres de son équipage avaient été secourus par un hélicoptère Cormorant des Forces armées canadiennes. Personne n’a été blessé et le sauvetage s’est déroulé sans encombre.

«Une première inspection a révélé que le bateau semble intact et qu’il n’y a pas de fuite de carburant. Il doit être remorqué pour une inspection complète avant de pouvoir reprendre la mer», a expliqué M. Bornais.

Cette inspection détaillée sera faite dans le secteur Sydney Mines, au Cap-Breton.