/entertainment/music
Navigation

Les musiciens perdent une alliée

Andréanne Sasseville succombe à un cancer

Andréanne Sasseville
Photos Courtoisie Sirius XM Andréanne Sasseville

Coup d'oeil sur cet article

Elle s’est battue pendant près de trois ans, mais le cancer a eu le dessus. Lundi matin, l’animatrice de SiriusXM, Andréanne Sasseville, a rendu son dernier souffle, à 41 ans. Les hommages ont déferlé sur les réseaux sociaux, de nombreux musiciens saluant la passion et le courage de celle qui était reconnue comme une ambassadrice de la musique francophone d’ici.

«Tu avais ce pouvoir-là, celui de faire sortir la vérité­­ des gens. Parce que c’était évident que tu t’intéressais réellement à eux.» Mardi, le rappeur Koriass était l’un de ceux à rendre hommage à Andréanne­­ Sasseville, emportée par un cancer du sein.

Pendant 11 ans, Andréanne Sasseville a travaillé chez SiriusXM à faire la promotion de la musique québécoise francophone. Elle devait souvent s’imposer­­ auprès de ses patrons de Toronto pour faire valoir l’importance des artistes d’ici.

Pour le grand public, elle était celle qui menait des entrevues pour Sirius avec divers musiciens québécois. On pouvait souvent voir ses entretiens dans des segments publicitaires télévisés ou même au cinéma, avant la projection d’un film.

C’est en mai 2014 qu’Andréanne Sasseville a reçu le terrible diagnostic. Elle avait un cancer du sein génétique qui avait métastasé au foie, aux poumons et aux os. On ne lui donnait alors que quelques mois à vivre.

«Elle ne devait même pas voir l’année 2016. Dernièrement­­, elle voulait se rendre jusqu’à Noël. Nous sommes bien contents qu’elle se soit rendue jusque-là», dit Jean-Philippe Lavoie, gestionnaire, talent et relations avec l’industrie pour SiriusXM Canada.»

Travailler jusqu’à la fin

Même si elle avait diminué le travail l’an dernier, Andréanne Sasseville avait tenu à poursuivre sa collaboration avec SiriusXM le plus longtemps possible. «Les entrevues, c’est ce qui la gardait motivée­­, dit Jean-Philippe Lavoie. Elle a fait sa dernière­­ série d’entrevues au mois d’août.»

C’est durant ce même mois d’août que l’animatrice avait publiquement abordé son état de santé, dans une entrevue donnée au musicien Philippe Brach. «Plus ça avance, plus je suis déterminée», avait-elle dit dans une capsule vidéo qui était devenue virale sur le web.

La famille recevra les condoléances le 21 janvier, de 14 h à 21 h, au salon Magnus Poirier, 6825, rue Sherbrooke Est, à Montréal.

Sa lettre d’adieu

On m’a finalement remis mon billet d’avion. C’est la première fois que j’achetais un billet ouvert et sans retour. Mon vol est parti le 9 janvier 2017.

Comme pour tous les voyages, celui-ci sera empreint de découvertes, d’humilité, de déstabilisation, d’évolution, de richesse de l’âme, d’imprévu, de beau et de doux. Oui, j’avais écrit cette note avant mon départ! J’ai horreur des formulations préfabriquées et impersonnelles. Et je voulais surtout une dernière occasion pour dire merci. De très près ou de plus loin, chacune de nos rencontres, de nos conversations [...] nos écrits [...] nos silences ont été importants et marquants. Toute la richesse du monde est enracinée dans mon cœur et je l’apporte avec moi en voyage.

Le cancer s’est emparé de mon corps. Il ne s’emparera jamais de ma vie. Cette vie que j’aimais tant. Qui m’a fait suer par moments et qui m’a aussi tout donné. J’espère lui avoir fait honneur: avec passion, idéalisme, conviction et rébellion. Je continue de souhaiter que vous traciez votre route selon vos désirs, vos valeurs, votre cœur! Profitez de tout. La nanoseconde est plus importante que le «big picture». Avec amour, toujours­­!

Réactions

Andréanne Sasseville
Photo d'archives

«Je te dois beaucoup, Andréanne. Je suis une meilleure personne aujourd’hui parce que tu as été dans ma vie. Tu m’as donné une grande leçon d’humilité face à la vie et ses détours impromptus, la grandeur de nos êtres, notre impact sur autrui. Une grande partie de moi a mal ce matin. Mais une autre éprouve un soulagement tellement grand que cette souffrance atroce soit terminée.»

– Koriass

Andréanne Sasseville
Photo d'archives

«Cette femme. Cette dévotion. Cette résilience. Cette joie de vivre. Partout où tu passais, tu illuminais la place avec une lumière que je garderai encore longtemps. Merci de m’avoir démontré que faire à sa tête reste la meilleure façon d’avancer.»

– Philippe Brach

Andréanne Sasseville
Photo d'archives

«Dans mon cheminement musical, j’ai eu la chance de côtoyer cette jeune femme lumineuse et passionnée. Bon voyage Andréanne. »

– Vincent Vallières