/sports/hockey/remparts
Navigation

Jesse Sutton absent de 4 à 5 semaines

 Blessé au genou droit, Jesse Sutton devrait renouer avec la compétition vers la fin du mois de février.
Photo d'Archives Blessé au genou droit, Jesse Sutton devrait renouer avec la compétition vers la fin du mois de février.

Coup d'oeil sur cet article

Mardi, l’attaquant Jesse Sutton se déplaçait dans les couloirs du Centre Vidéotron à l’aide de béquilles, le genou droit emprisonnée dans une orthèse. Une absence prolongée (au-delà d’un mois) est donc prévue pour l’attaquant de 18 ans.

Sutton avait reçu cette blessure mercredi soir à Rouyn-Noranda. Le diagnostic préliminaire était suffisamment inquiétant pour que l’athlète originaire de Terre-Neuve-Labrador soit renvoyé à Québec par la voie des airs afin qu’il puisse rencontrer dans les plus brefs délais l’orthopédiste François Marquis.

Le spécialiste de l’articulation du bas du corps a découvert une déchirure partielle (2e degré) du ligament collatéral interne. C’est médical et ça fait mal!

«Je me suis fait frapper le long de la rampe et j’ai immédiatement ressenti une instabilité au niveau de mon genou. Je ne pouvais plus patiner», s’est remémoré Jesse Sutton.

Sutton a marqué huit buts et amassé sept mentions d’aide depuis le début de la saison. Blanchi à ses neuf dernières parties, le pivot du troisième trio recommencera presqu’à la case départ quand il chaussera à nouveau les patins.

«Il n’existe pas de moment idéal pour recevoir une blessure. À mon retour au jeu, je souhaite être en mesure de compléter la saison en force», philosophe celui qui avait vu sa campagne de 16 ans sabotée par une intervention chirurgicale à l’épaule.

UNE RÉCIDIVE L’AN PROCHAIN

Même si son équipe a encaissé trois revers en quatre matchs durant une éreintante expédition abitibienne et polaire longue de six jours à , l’entraineur en chef Philippe Boucher demandera à nouveau à la LHJMQ de prévoir un «4 en 5» pour ses Remparts durant la saison 2017-18.

«J’aime la formule des quatre matchs en cinq jours. Ces longs voyages sont formateurs pour les jeunes. Ils ressemblent à ceux effectués durant les séries éliminatoires (2-3-2). Par la durée et parce que tu affrontes le même adversaire plus d’une fois».

Idéalement, ce voyage sera effectué plus tôt à l’automne pour aider à former l’esprit de groupe et surtout éviter le chevauchement avec la période des transactions.

«Pour la logistiques et les transports des joueurs impliqués, ce fut difficile. Ross MacDougall a quitté Rouyn-Noranda en direction du Cap-Breton, Alex Bishop a dû effectuer un aller-retour Val-d’Or/Québec pour récupérer ses effets personnels et nous avons fait voyager Shaun Bily (d’Érié) en direction de Val-d’Or. Ce ne fut pas évident», a constaté le patron des opérations hockey des Québécois.

EN DEUX LIGNES

Au lendemain d’un congé, seulement cinq Remparts ont sillonné la patinoire du Centre Vidéotron mardi matin : les défenseurs Darien Kielb, Alexandre Drapeau, les attaquants Olivier Mathieu, Shaun Bily et le gardien Derek Baribeau...Les Diables rouges joueront leur prochain match jeudi quand ils accueilleront l’Armada de Blainville-Boisbriand.