/investigations/taxes
Navigation

Deux maisons de Villeneuve dans la mire du fisc

L’ex-coureur disait avoir payé son dû, mais Revenu Québec veut récupérer 1,7 M$

Jacques Villeneuve
Photo d'archives, Ben Pelosse Jacques Villeneuve

Coup d'oeil sur cet article

Les soucis fiscaux rattrapent l’ancien champion de Formule 1 Jacques Villeneuve, à qui Revenu Québec réclame plus de 1,7 M$.

Le fisc allègue que l’ancien coureur automobile n’a pas payé son dû et lance un processus de recouvrement. Québec a même enregistré une garantie légale sur la luxueuse demeure de l’ex-coureur automobile, à Westmount, et sur son domaine du Canton de Harrington, dans les Laurentides, vaste comme 350 terrains de soccer.

Jacques Villeneuve a mis ces deux propriétés en vente en 2012, quand il a décidé de quitter le Canada pour devenir résident d’Andorre. Elles n’ont toujours pas trouvé preneurs.

Au cabinet De Granpré Chait, son avocat fiscaliste, Martin Boily, explique que l’hypothèque légale de Revenu Québec est liée à des réclamations «sur ses opérations commerciales», de 2010 à 2012.

Dans une entrevue avec Le Journal en 2013, Jacques Villeneuve avait pourtant assuré qu’il avait payé tout son dû au fisc. «Mon départ n’est pas une question d’impôts. Je les ai payés pendant mes cinq années passées au Québec.»

Selon Martin Boily, la réclamation de Revenu Québec survient après une vérification fiscale de Jacques Villeneuve pour les années 2007 à 2012, ses cinq seules années de résidence officielle au Québec.

Contestation possible

L’avocat précise qu’il n’y a pas de litige fiscal en cours entre Québec et Jacques Villeneuve pour le moment, du moins pas devant les tribunaux.

«Tout dépendant du résultat de la vérification, c’est possible qu’il y ait de petites contestations de sa part», dit-il.

Martin Boily explique que Jacques Villeneuve est devenu son client en 2012, quand il a décidé de devenir résident d’Andorre. Cette principauté des Pyrénées offrait jusqu’en 2015 un taux d’imposition nul aux millionnaires qui choisissaient de s’y installer. Il a depuis été fixé à un maximum de 10%.

«Nous avons été consultés pour nous assurer que les choses soient faites en conformité avec ses obligations fiscales», dit Martin Boily.

L’avocat fiscaliste dit ignorer si son client est toujours résident d’Andorre et assure ne pas connaître l’identité du fiscaliste international de Jacques Villeneuve.

L’ancien coureur automobile n’a pas voulu répondre à nos questions.

 

Québec lorgne ses deux luxueuses demeures à vendre

 

Un domaine dans les Laurentides

Jacques Villeneuve
Photo courtoisie

Prix demandé: 3,9 M$

  • La maison en bois rond comporte 3 chambres, 2 salles de bain et une salle d'eau
  • Le prix comprend le lac Sémillon et 1,7 km de berges sur la rivière Rouge
  • La propriété inclut aussi une maison de gardien et une cabane à sucre
  • Accessible par une route privée de 2,6 km en forêt
Jacques Villeneuve
Photo courtoisie
Jacques Villeneuve
Photo courtoisie

 

Un château à Westmount

Jacques Villeneuve
Photo Ben Pelosse

Prix demandé: 7,2 M$ ou 25 000 $ par mois

  • 22 pièces, dont 5 chambres ornées de cèdre espagnol
  • 9 salles de bain
  • Planchers en bois brésilien et en travertin
  • Spa de 10 places sur mesure et piscine creusée chauffée
  • Cave à vin
  • Ascenseur

«Cette majestueuse résidence présente un équilibre parfait entre une architecture extérieure gracieuse et un intérieur moderne», indique la firme de courtage Sothebys's, spécialisée dans les résidences de luxe.

Jacques Villeneuve
Photo courtoisie
Jacques Villeneuve
Photo courtoisie
Jacques Villeneuve
Photo courtoisie

 

Son ex-entreprise dans les Panama Papers

 

Une entreprise que Jacques Villeneuve a utilisée jusqu’en 2014 pour investir à Montréal se retrouve dans les Panama Papers, la fuite massive de documents sur les paradis fiscaux survenue au printemps dernier.

Cette compagnie, Sapphire Blue Holdings Limited, enregistrée aux Îles vierges britanniques, avait l’ancien coureur automobile pour unique actionnaire jusqu’à sa radiation, il y a moins de trois ans.

Selon les registres fonciers, la compagnie a servi à acheter un condo du Vieux-Montréal, rue Saint-Paul. Un an avant, la sœur de Jacques Villeneuve, Mélanie, avait payé la propriété 200 000 $ de plus.

Quand La Presse a questionné l’ancien pilote sur ce rabais en 2013, il a éludé la question. «C'est peut-être parce qu'on avait envie de le faire comme ça. Il n'y avait pas de raisons particulières, pas que je me souvienne.»

Paradis fiscaux

Sauf de 2007 à 2012, le coureur automobile a presque toujours choisi comme pays de résidence des paradis fiscaux permettant de payer peu ou pas d’impôt sur son capital et ses revenus: Monaco, la Suisse, les Îles vierges britanniques...

Son avocat fiscaliste chez De Grandpré Chait, Martin Boily, assure qu’il ignore pourquoi Jacques Villeneuve a décidé d’aller vivre en Andorre en 2013. «Les gens déménagement pour toutes sortes de raisons.»

 

Il a gagné une fortune

  • Jacques Villeneuve aurait accumulé 110 M$ durant sa carrière en Formule 1 de 1996 à 2006, selon une publication spécialisée, le Business Book GP.
  • En 2002, les médias sportifs rapportaient qu’il gagnait le deuxième salaire le plus élevé de la F1 après Michael Schumacher, à 16,4 M$, au volant du bolide de l’écurie britannique BAR.
  • Il a vendu son restaurant montréalais, le Newtown, pour environ 5 M$ en 2009.
  • Il s’est lancé dans une aventure musicale en 2007 en enregistrant l’album Private Paradise, mais il n’en avait vendu que 233 au Québec après une semaine en magasin, rapportait Le Journal.