/news/green
Navigation

Les vents violents privent 24 000 résidences d’électricité

FD-ACCIDENT VOITURE
Erik Peters / Agence QMI Un automobiliste a fauché un poteau d'Hydro-Québec en raison des conditions météorologiques du côté de Beloeil.

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Les vents violents qui balaient la vallée du Saint-Laurent mercredi matin ont entraîné de nombreuses pannes électriques sur le réseau d’Hydro-Québec, alors que 24 200 résidences étaient privées de courant vers 4 h du matin.

À elle seule, la Montérégie comptait près de la moitié des interruptions de service avec 10 700 clients qui devaient se passer d’électricité. L’île de Montréal (5600 pannes) et l’Estrie (près de 2500 pannes) ont aussi souffert du passage de la dépression.

De son côté, Environnement Canada a émis un avis de vents violents indiquant que des rafales atteignant jusqu’à 90 km/h sont attendues tout au long de la journée le long du fleuve Saint-Laurent, de la frontière avec l’Ontario jusqu’à l’île d’Anticosti.

Dans les régions qui n’ont pas eu la chance de voir le mercure repasser au-dessus de la barre du zéro degré, les vents s’accompagneront de poudrerie, rendant les déplacements routiers hasardeux.
La force des vents ira en diminuant au fur et à mesure que le ciel se dégagera. Du côté de Montréal, les rafales devraient perdre en intensité au cours de l’après-midi.

Déplacements difficiles

Les vents violents, couplés à la chaussé mouillée, ont compliqué les déplacements dans la région de Montréal, où la visibilité était parfois fortement réduite par les précipitations.

Notamment, un automobiliste a effectué une sortie de route du côté de Beloeil, en Montérégie, arrachant au passage au poteau d’Hydro-Québec.

Du côté de l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau, à Dorval, plusieurs vols ont été retardés, voire carrément annulés, que ce soit au départ ou à l’arrivée. «Nous recommandons aux passagers de vérifier le statut de leur vol avec la compagnie aérienne avant de se rendre à l'aérogare», a d’ailleurs suggéré Aéroport de Montréal sur son compte Twitter.

Du côté de l’aéroport Jean-Lesage, à Québec, seuls trois vols affichaient une annulation à 5 heures du matin, bien que d’autres pourraient survenir au cours de la journée.