/entertainment/comedy
Navigation

Rachid Badouri fera rire Paris

L’humoriste amorce une résidence au Apollo Théâtre dans la Ville Lumière

Rachid Badouri
Photo courtoisie Juste pour rire Après avoir joué Rechargé 299 fois au Québec, Rachid Badouri s’attaque maintenant à l’Europe.

Coup d'oeil sur cet article

L’année 2017 en sera une importante pour Rachid Badouri en Europe. L’humoriste amorcera ce soir une résidence d’une cinquantaine de représentations de Rechargé à l’Apollo Théâtre de Paris. «Je mise beaucoup sur ce spectacle, dit-il. J’ai un bon feeling

Les années passent et la popularité de Rachid Badouri outre-mer ne cesse de grandir. Alors qu’il fait son retour dans un théâtre parisien, l’humoriste est déjà complet pour tout le mois de janvier et une partie de février.

Rachid Badouri sur les Champs-Élysées, devant l’Arc de Triomphe.
Photo Instagram Rachid Badouri
Rachid Badouri sur les Champs-Élysées, devant l’Arc de Triomphe.

«C’est le fun d’avoir un spectacle qui est attendu, dit-il au bout du fil. Au Québec, on achète souvent les billets un an à l’avance. Mais en France, les gens achètent beaucoup à la dernière minute. Et encore plus depuis ce qui est arrivé [avec les attentats]. De voir que mes billets se vendent bien, ça fait vraiment plaisir.»

Pour son premier spectacle, Arrête ton cinéma, qu’il a joué plus de 200 fois en Europe jusqu’au printemps 2015, Rachid Badouri était davantage dans une «campagne de séduction». «Je n’étais pas très connu», reconnaît-il.

Théâtre revampé

Cette fois-ci, sa popularité est plus importante, gracieuseté notamment de ses passages réguliers à l’émission Vendredi, tout est permis, avec Arthur.

Avec le Apollo Théâtre, l’humoriste ne sera pas en terrain inconnu, puisqu’il s’agit de l’ancien Théâtre du Temple, où il a joué dans le passé. «Le théâtre a été racheté par d’autres producteurs et il a été retapé. On peut maintenant y mettre un piano sur la scène.»

L’affiche de Rechargé dans une rue de Paris.
Photo courtoisie Juste pour rire
L’affiche de Rechargé dans une rue de Paris.

La salle possède une capacité de 400 places. A-t-il pensé revenir jouer dans un plus grand théâtre? «Oui, mais on ne veut pas brûler d’étapes, répond-il. Je reviendrai peut-être faire deux Olympias ou trois Cigales plus tard.»

Ailleurs en France, Rachid Badouri jouera dans des salles de 700 à 800 places, notamment à Lille, Lyon et Bordeaux. «À Nantes, où l’on commence à être très populaire, on parle même de faire un petit Zénith de 2000 à 3000 personnes», indique-t-il.

Le Rechargé qu’il présentera ce soir est très semblable de celui qu’il a joué 299 fois au Québec. «Il a fallu couper 45 minutes, car il était trop long», mentionne l’humoriste.

En même temps que son aventure européenne, Rachid Badouri a amorcé l’écriture de son troisième spectacle solo. «Il ne faut pas oublier le Québec!» conclut-il.