/misc
Navigation

«Certains animateurs de radio de Québec ont du sang sur les mains», dit Michel Juneau-Katsuya

Michel Juneau-Katsuya, est un expert reconnu dans les domaines de l'espionnage, du contre-espionnage et du terrorisme.
Photo Courtoisie Michel Juneau-Katsuya, est un expert reconnu dans les domaines de l'espionnage, du contre-espionnage et du terrorisme.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien agent du Service canadien de renseignement de sécurité (SCRS) Michel Juneau-Katsuya croit que «certains médias» et «la montée d’une politique populiste» ne sont pas étrangers à la fusillade survenue à la grande mosquée de Québec dimanche.

Invité à commenter le tragique événement sur les ondes de RDI dimanche, M. Juneau-Katsuya a montré du doigt «certains animateurs de radio de la région de Québec» qui, selon lui, «ont du sang sur les mains».

Le spécialiste a ensuite été confronté à ses propos lors d’une émission spéciale à CHOI Radio X.

«Monsieur Juneau-Katsuya, ce qui me surprend un peu, c’est que j’ai l’impression que vous faites, en ce moment même, ce que vous dénoncez. Vous dénoncez les discours simplistes, les détours, les raccourcis, les simplifications, les trucs qui viennent alimenter les divisions et c’est un peu ce que vous faites en généralisant, en pointant un doigt accusateur sans trop nommer, sans trop décrire. [...] Les gens qui écoutent RDI, qui sont collés à leur télé et qui entendent un expert, vous savez comme moi, lorsqu’on a une crédibilité qui nous est donnée et qui découle d’un titre, les gens vont prendre ça comme du cash et vont y accorder de l’importance et vous, en vous basant sur je ne sais quoi, sans nommer de noms ou de trucs précis, vous dites que des gens comme des animateurs de radio de la région de Québec pourraient être responsables de meurtres commis dans une mosquée. Vous ne trouvez pas que ça va un peu loin?», a questionné l’animateur et chroniqueur Jonathan Trudeau.

M. Juneau-Katsuya a alors eu l’occasion de préciser sa pensée.

«S’il y a des gens qui se sentent visés, c’est à eux de faire leurs constats. De voir s’il y a effectivement des discours qui n’ont pas dérapé à quelques reprises [...] Je n’ai pas dit qu’un commentateur a commandé cette tuerie, mais quelque part, on a des responsabilités communes de faire attention à nos critiques et de faire en sorte qu’on puisse être en mesure de pouvoir rapporter des événements et rapporter surtout aussi une critique qui aide à construire notre société plutôt qu’à la diviser.»

Lundi matin, au micro de Stéphane Gasse à BLVD FM, l’ex-agent du SCRS a une fois de plus mentionné que les médias doivent être prudents avec les propos tenus sur leurs ondes.

«Il faut faire très attention à la responsabilité que l’on a aussi des fois dans les médias, de ne pas laisser, sous le nom de la liberté de presse et de la liberté d’expression, les gens aller trop loin, scander des choses qui sont à caractère raciste, et qui pourraient stimuler des gens pour faire ce type d’attaque», a-t-il indiqué.

Trump aussi montré du doigt

Michel Juneau-Katsuya n’est pas le seul à croire la montée de la droite a une part de responsabilité dans cette tragédie survenue à Québec.

Le spécialiste a affirmé sur plusieurs tribunes que la politique populiste a engendré une augmentation de plus de 600 % des actes haineux aux États-Unis.

Le député de Québec solidaire dans le comté de Mercier, Amir Khadir, n’a pas tardé à effectuer un lien avec le président américain.

Jeff Fillion critiqué

Dimanche soir, plusieurs internautes ont critiqué l’animateur de radio Jeff Fillion qui réagissait à l’attentat survenu à Québec sur Twitter en lui rappelant ses dires.

La semaine dernière, l’animateur a réalisé une entrevue avec le rappeur et historien Webster dans laquelle il mettait l’existence du racisme à Québec en doute en soutenant que les immigrants «sont très très bien» à Québec et qu’il «ne sent pas» de racisme dans la région.

Pour sa part, l’artiste avait indiqué que «CHOI Radio X a l’amalgame facile» et que la station contribue au racisme et à l’exclusion à Québec.»

Voici quelques messages Twitter d'internautes qui critiquent l'animateur: