/opinion/blogs/columnists
Navigation

Inscris-toi vite au cours d’économie Desjardins

Desjardins
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Eh! Le jeune! Tu as entre 16 et 25 ans?

«Tu souhaites passer maître de tes finances pour prendre des décisions éclairées et faire de bons choix en tant que consommateur, étudiant ou travailleur?»

Desjardins est heureux de t'offrir un programme adapté à ta réalité et à ton mode de vie.

Un programme d'éducation financière qui aborde de façon dynamique des sujets qui te touchent de près.

Rien de moins que 16 modules sur quatre thèmes différents!

Inscris-toi vite! (Surtout si tu as fréquenté l'école secondaire depuis 2009 : tu as vécu le drame de la disparition du cours d'économie obligatoire)

Je te laisse le lien : Mes finances, mes choix : un programme d'éducation financière pour jeunes adultes

À l'aube des partenariats public-privé en éducation?

C'est le ministre Proulx qui va être content. Le même programme que celui du ministère en plus.

Un, c’est bien, mais deux, c’est mieux.

J’ai parlé à un représentant du programme Mes finances, mes choix de Desjardins. Il m’a expliqué qu’il suffisait de former un groupe et de s’inscrire. Par la suite, un formateur se déplace afin d’offrir un module par visite à l’école.

Il m’a aussi mentionné qu’il «pouvait faire jusqu’à 16 visites à l’école dans l’optique de couvrir le programme avec le groupe d’élèves. Et c’est gratuit.»

Comme je vous racontais dans mon dernier texte, Ricardo souhaite le retour du bon vieux cours d’économie familiale.

Pourquoi ne pas passer une commande à IGA afin qu'il puisse nous concocter un beau petit cours sur mesure pour nos futurs gourmands et consommateurs avertis?

Bienvenue dans le monde de la sous-traitance des programmes en éducation.

Je vous rappelle ces sages paroles du ministre :

«Lorsqu'on va dans les écoles comme je le fais (les jeunes) nous le disent. Une des premières possibilités pour un jeune de s'endetter, c'est son premier contrat de téléphone cellulaire avant même d'être parti en appartement.»

«Il faut donner ces notions-là dans une société où la consommation est possible, rapide, l'endettement à portée de main.»

Pourquoi décréter l'abolition de deux périodes du cours de monde contemporain au profit du nouveau cours d'éducation financière?

Desjardins nous offre la solution à nos problèmes de grille-matières : des connaissances sur l’endettement... À portée de main.

Il y a là, mes amis, un immense potentiel sous-exploité.

Monsieur Proulx, auriez-vous l’amabilité de fournir une subvention à Desjardins? Il pourrait transformer ce projet en cours à distance.

Imaginez! Un cours d’économie en ligne.

Ainsi, les jeunes pourraient suivre ce fameux cours à la maison sur leur cellulaire payé.

Je vous propose même un slogan «vendeur» pour ce beau programme :

C’est l’fun quand c’est simple. Merci Plaisirs Économiques.