/news/provincial
Navigation

Beauport 2020: des inquiétudes pour l'eau, l'air et les loisirs

À plusieurs reprises, Mario Girard, pdg de l’Administration portuaire de Québec, a participé calmement aux discussions pour défendre le projet.
PHOTO D'ARCHIVES, JEAN-FRANÇOIS DESGAGNÉS À plusieurs reprises, Mario Girard, pdg de l’Administration portuaire de Québec, a participé calmement aux discussions pour défendre le projet.

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens ont continué d'exprimer leurs inquiétudes pour l'eau, l'air et les loisirs jeudi soir lors d'une autre séance de consultations publiques de l'Agence canadienne d'évaluation environnementale (ACEE) sur le projet d'agrandissement du Port de Québec.

Une troisième et dernière séance avait lieu en soirée à l’hôtel Ambassadeur situé au 3401, boulevard Sainte-Anne, à Québec. Une centaine de personnes à cette étape du processus qui vise l'aménagement d'un quai multifonctionnel en eau profonde.

L'association des kitesurfeurs et véliplanchistes de Québec a notamment soulevé des questions sur la cohabitation des activités nautiques après les travaux.

L'augmentation des particules en suspension, et la qualité de l'air des citoyens de Limoilou, préoccupent aussi certains citoyens, tout comme le transbordement du pétrole.

«Est-ce qu'on est devant un changement de vocation du Port de Québec, beaucoup plus qu'une opération de modernisation ou d'augmentation des capacités ?», a lancé Danielle Gagnon, associée au Groupe d'initiatives et de recherches appliquées au milieu (GIRAM).

À plusieurs reprises, Mario Girard, pdg de l’Administration portuaire de Québec, a participé calmement aux discussions pour défendre le projet.

Plusieurs observateurs attentifs portaient un t-shirt jaune avec l'inscription «Sauvons la baie de Beauport».

La période de consultation publique sur le projet Beauport 2020 se poursuit jusqu'au 10 février 2017.

L’Administration portuaire de Québec propose notamment de prolonger le quai actuel de 610 mètres vers l’est.

Les sessions ont pour objectif de recueillir les questions et commentaires du public sur les effets environnementaux potentiels du projet et sur les mesures proposées par le promoteur pour prévenir ou atténuer ces effets.

Les thèmes visés touchent particulièrement la faune et son habitat, la qualité de l’air, la gestion des sédiments, le milieu humain et la sécurité maritime.

Le gouvernement avait demandé huit ajustements avant de passer à l'étape des consultations publiques.

Pour les retombées économiques et pour l'ensemble du secteur du transport maritime au Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a expliqué hier qu'elle recommandait que le projet d'agrandissement du Port de Québec, se réalise rapidement et dans les meilleures conditions possible.

Selon le Port de Québec, voici les grandes lignes du projet d'agrandissement Beauport 2020 :

  • Investissement de 190 M$;
  • Création de 1100 emplois permanents;
  • Retombées économiques annuelles supplémentaires estimées à 100 M$;
  • Prolongement de 610 mètres de la ligne de quai;
  • Remblayage d'un terrain d'arrière-quai pour une superficie de 17 hectares;
  • Opération de dragage;
  • Raccordement aux réseaux ferroviaires et routiers existants.