/opinion/columnists
Navigation

Fermons les radios de Québec!

Fermons les radios de Québec!
photo d’archives, STEVENS LEBLANC

Coup d'oeil sur cet article

Mesdames, messieurs, et tous ceux qui se situent entre les deux, l’heure est grave.

À Québec, des animateurs sans foi ni loi ont pris le contrôle des ondes publiques afin de véhiculer des messages qui portent atteinte aux valeurs fondamentales de notre belle nation !

En tant que Directeur de la santé publique, je me dois de vous avertir...

Si jamais vous passez par Québec, fermez la radio (ou écoutez Radio-Canada à tue-tête) afin de ne pas syntoniser ces ondes maléfiques.

Car vous risquez de développer un cancer du cerveau ou, pire, d’exposer vos enfants à des propos scandaleux qui pourraient les pousser vers le côté obscur de la force !

DES PROPOS SCANDALEUX

Que disent ces animateurs ?

Que les citoyens doivent se prendre en main et qu’ils ne doivent pas toujours se tourner vers le gouvernement au moindre petit problème.

Oui, mesdames et messieurs !

Ils disent ça !

En plein milieu de la journée ! Pendant que les fonctionnaires piquent un petit roupillon bien mérité !

Pire : certains de nos espions équipés d’un casque spécial atténuant les effets nocifs de ces ondes ont déjà entendu un animateur critiquer un syndicat ! En le nommant !

Certains ont même — j’ai du mal à le répéter tellement c’est affreux, mais je dois aller jusqu’au bout de ma dénonciation, courage, courage... — dit que Québec solidaire était un parti d’extrême gauche complètement déconnecté de la réalité !

Vous imaginez ?

Dire ça de Sainte Françoise ?

Juste penser que des enfants de sept ans aient pu entendre de tels propos alors qu’ils scandaient pacifiquement des slogans anti-Couillard lors d’une manif organisée par leurs profs me fout en rogne !

SORTONS LES POUBELLES !

La Commission scolaire de la Capitale a raison : les valeurs véhiculées par ces radios sont horribles, affreuses.

Imaginez...

On parle d’entrepreneurship ! De baisse d’impôts ! De transparence syndicale ! De contrôle des dépenses ! De gestion rigoureuse des fonds publics !

L’autre jour, j’ai même entendu une chroniqueuse dire que trois fois plus d’hommes que de femmes se suicidaient, au Québec !

Est-ce possible, dire de telles stupidités en ondes ! En 2017 !

Alors que tout le monde sait qu’il n’y a que les femmes qui souffrent !

Une autre analphabète tout heureuse d’exhiber son ignorance crasse... Cette femme ne sait-elle pas que le mot « victime » est un mot féminin ?

Et attendez, ce n’est pas tout...

Ne reculant devant rien pour faire avancer leurs idées nauséabondes, ces animateurs vont même jusqu’à donner la parole à des députés conservateurs ! À des élus de la CAQ !

Et même (approchez un bol, je ne me sens pas bien...) à des chroniqueurs du Journal de Montréal et du Journal de Québec !

UN POISON

Non, vraiment, faut que ça cesse !

Si on les laisse aller, ces animateurs vont finir par dire qu’il faut donner des peines plus sévères aux pédophiles ! Ou empêcher les intégristes religieux d’encourager leurs fidèles à battre leur femme !

Le Québec ne peut se permettre de telles déclarations.

Fermons ces stations ! Ou alors diminuons la puissance de leur antenne pour ne pas contaminer le reste de notre belle province !