/news/politics
Navigation

Morts de travailleurs à La Romaine : les libéraux bloquent des témoignages à l'Assemblée nationale

GEN-HYDRO-ELECTRICITE-ROMAINE
TVA NOUVELLES

Coup d'oeil sur cet article

Le Parti québécois a dénoncé le refus du gouvernement Couillard à sa demande de questionner les représentants d'Hydro-Québec et de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) au sujet des décès de travailleurs survenus au cours des dernières années sur le chantier de la rivière Romaine, sur la Côte-Nord.

Les députés péquistes Harold Lebel, Lorraine Richard et Marc Bourcier ont fait une sortie publique, mercredi, pour faire part de leurs inquiétudes.

«Il ne faut pas oublier qu’Hydro-Québec est une société d’État. Ça nous appartient. Les députés de l’Assemblée nationale, on a le devoir d’interroger Hydro-Québec quand il y a des cas comme ça. On parle de morts d’hommes, on parle de décès, et on parle de familles qui ont besoin de réponses», a indiqué Harold Lebel, député de Rimouski.

«Ce que l’on demandait à la Commission, c’était sans partisanerie. C’était simplement de comprendre. Comprendre pourquoi Hydro-Québec a changé ses pratiques, comprendre pourquoi elle réagit juste après un quatrième décès. Je pense qu’elle aurait dû réagir bien avant. On a énormément de questions, et pas de réponse. Encore une fois, Hydro-Québec fait ce qu’elle veut», a dit Lorraine Richard.

De 2010 à 2016, quatre travailleurs ont perdu la vie à la suite d'accidents de travail sur le chantier du complexe hydroélectrique.