/news/health
Navigation

Déjà 420 demandes de remboursement à la RAMQ

Coup d'oeil sur cet article

Pas moins de 420 patients québécois ont fait une demande de remboursement auprès de la RAMQ depuis l’abolition des frais accessoires.

«Avec toute l’activité médiatique, il y a une période de pointe [peak] dans les demandes d’information», constate Joannie Lambert-Roy, adjointe à la direction­­ des communications de la Régie de l’assurance maladie du Québec­­ (RAMQ). C’est une période achalandée. Il y a plus de questionnements.»

Entre le 26 janvier et le 15 février derniers, 20 patients par jour en moyenne ont fait une demande à la RAMQ pour des frais qu’ils croient qu’ils n’auraient pas dû payer.

Deux fois plus

À noter que ces 420 demandes reçues­­ incluent tous les frais payés, et pas uniquement les frais accessoires.

Au total en 2015, une moyenne de huit citoyens par jour ont déposé une demande, pour un total de 2810, selon la RAMQ. Actuellement, il est trop tôt pour dire si la tendance de 20 patients par jour se maintiendra longtemps.

Rappelons que depuis le 26 janvier dernier, les médecins n’ont plus le droit de facturer certains frais aux patients­­ lors de consultations (infiltrations, prélèvements, vasectomies, etc.). Même après l’entrée en vigueur de l’abolition, les questions demeuraient nombreuses sur ce qui pouvait être facturé ou pas.

«Il y a encore beaucoup de confusion sur le terrain, dit le Dr Louis Godin, président de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec. On reçoit­­ plusieurs questions chaque jour sur des éléments pointus. Mais les médecins­­ sont rigoureux.»

Selon la RAMQ, les nombreuses demandes­­ reçues récemment ne signifient pas qu’il y aura plus de remboursements.

Jusqu’ici, impossible de savoir combien de plaintes sont fondées et ont donné lieu à un remboursement. En 2015, 233 des 2810 demandes avaient été autorisées.

Plusieurs dénonciations

Les Québécois qui veulent un remboursement doivent fournir une preuve de facturation à la RAMQ. Les médecins fautifs sont passibles d’amendes de 5000 $ à 50 000 $ (doublées en cas de récidive).

Par ailleurs, 11 dénonciations en lien avec des frais facturés ont été reçues à la RAMQ depuis le 26 janvier dernier. Des analyses sont en cours. Une nouvelle enquête est aussi actuellement menée pour une «problématique de frais facturés» dit-on, sans donner plus de détails.

À la RAMQ, 295 personnes travaillent au contrôle de la rémunération des professionnels, incluant un ajout d’effectifs récent de 10 %.