/opinion/blogs
Navigation

La taxe rose, y'a rien là !

Bloc rasoir
Illustration Fotolia

Coup d'oeil sur cet article

La nature a horreur du vide.

C’est vrai aussi pour le mouvement féministe.

 

Quand tu n’as plus de grosses causes à défendre, que ton Sac à causes est vide, tu dois en créer des nouvelles pour continuer d’alerter l’opinion.

 

Et c’est là qu’arrive la Cause de la Taxe Rose.

 

Sœurs de tous les pays, unissons-nous : l’heure est grave !

Des rasoirs roses sont vendus quelques cents plus chers que les rasoirs noirs.

 

Du savon (pour filles) à parfum de rose coûte plus cher que du savon (pour gars) à parfum de char neuf.

 

Alertons les médias,  déchirons nos chemises (de filles qui coûtent plus cher que des chemises de gars)   et grimpons dans les rideaux (d’ailleurs, les rideaux, ce sont des rideaux de filles ou de gars ?).

 

Je ne comprends pas les féministes.

Elles se battent pour qu’il n’y ait pas de jouets genrés mais elles hurlent quand des produits genrés sont plus chers pour elles que pour les gars...

Heu, j’ai une solution toute simple pour vous. Ignorez-les ! Quand vous vous rendez en pharmacie, achetez le produit le moins cher et le plus pratique. J’achète des rasoirs jaunes, qui ne sont ni pour les gars ni pour les filles et savez-vous quoi ? Ça me fait des jambes toutes lisses ! Idem pour la crème à raser. J’achète celle qui coûte le moins cher, qu’elle soit rose, brune ou blanche.

 

Pour les shampoings ? Celui qui est approprié pour mon type de cheveux (sec et frisé). C’est fou, je sais.

 

 En attendant que vous gagniez votre bataille de la taxe rose, mesdames, sachez que les femmes d’Afrique qui sont l’objet de mutilations génitales botchées faites avec des lames de rasoirs, sont so-so-so-lidaires de votre cause.

 

Elles songent d’ailleurs à organiser une grande marche d’appui avec leurs sœurs opprimées du rasoir.