/news/green
Navigation

Près de quatre pieds de neige en Gaspésie

Des murs de neige se forment et des citoyens n’hésitent pas à parler «d’apocalypse»

Coup d'oeil sur cet article

GASPÉ | Pas moins de 120 centimètres de neige se sont abattus jeudi et hier sur certains secteurs de la Gaspésie.

«L’apocalypse dans toute sa gloire», lance sans hésiter Richard Jinchereau, un résident de Murdochville, une petite ville située dans les montagnes où un mètre de neige est tombé.

«Ça fait au moins quatre ans que je n’ai pas vu une tempête pareille», ajoute-t-il.

Au gîte du mont Albert à Sainte-Anne-des-Monts, il est tombé 120 centimètres de neige, selon Environnement Canada, soit près de quatre pieds, ce qui a englouti de nombreux véhicules.

Les amateurs de motoneige hors-piste ont sauté sur l’occasion pour mettre à l’épreuve leurs engins, mais plusieurs se sont enlisés dans la poudreuse.

Un peu moins à Gaspé

La région de Gaspé a reçu quelque 35 centimètres, une quarantaine dans les secteurs de Rivière-au-Renard et à Sainte-Anne-des-Monts.

«On est quasiment enterré vivant. C’en est une bonne, mais ça fait partie de l’hiver. Il faut prendre ça avec philosophie», indique Gaétan Fournier, un citoyen de Saint-Majorique, un secteur de Gaspé.

Des murs de neige se dressent devant les maisons partout en Gaspésie.

«Ce n’est pas évident. Il faut être capable d’enjamber les montagnes de neige», confie un facteur de Postes Canada à Rivière-au-Renard qui préfère garder l’anonymat.

Déjà 340 centimètres

«C’est clair que c’est la plus importante tempête de la saison. Si la Gaspésie recevait souvent un mètre de neige, on en entendrait beaucoup parler. C’est une accumulation importante qui ne se passe pas à chaque année aussi fortement, aussi rapidement», souligne le météorologue Simon Legault d’Environnement Canada.

Avec cette nouvelle bordée, Gaspé a reçu quelque 340 centimètres jusqu’à maintenant alors que la normale pour l’ensemble de l’hiver est de 372 centimètres.

« Il en reste encore à tomber certainement, mais globalement, dans l’ensemble du Québec, on est au-dessus de la normale. Le reste de l’hiver va nous le confirmer par la suite, sans avoir un hiver qui battra des records», souligne M. Legault.

Le record absolu à Gaspé est de 590 centimètres réalisé au cours de l’hiver 1994-1995.