/sports/hockey/canadiens
Navigation

Canadien: un marché intrigant

SPO-CANDIENS
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits Le directeur général du Canadien, Marc Bergevin, doit trouver du renfort au centre.

Coup d'oeil sur cet article

Les priorités de Marc Bergevin, on les connaît. Maintenant qu’il a pris la décision que pour remettre l’équipe sur les rails, il fallait un changement majeur au poste de commande, il doit maintenant s’attaquer aux effectifs.

Il aimerait ajouter un joueur de centre de haut niveau à sa formation. Le problème, il n’est pas le seul à convoiter un tel patineur.

Il voudrait aussi donner encore plus de profondeur à la brigade défensive. Nikita Nesterov, c’est correct, mais ça ne résout pas le problème. Il faut prévoir, une blessure à l’un des quatre meilleurs défenseurs, et ça se complique.

Il y a bien entendu Nathan Beaulieu comme bouée de sauvetage.

Mais si Bergevin veut attirer l’attention, il doit assurément s’attendre à ce que le nom de Beaulieu meuble les discussions. Va-t-il écouter si on mentionne Mikhail Sergachev ou Noah Juulsen? Ce serait étonnant. Peut-il tendre l’oreille si jamais on s’informe du statut d’Alex Galchenyuk? Peut-être plus aujourd’hui avec l’arrivée de Claude Julien.

Le marché à l’approche de la date limite pour conclure des transactions est plutôt intrigant. On se demande même si on enregistrera des ventes importantes. Il y aura affluence, c’est indéniable, mais l’acheteur devra respecter certaines conditions.

♦ Des conditions imposées par son propre propriétaire.

♦ Des conditions dictées par la séance de repêchage de l’expansion.

♦ Des conditions incontournables en raison des exigences du plafond salarial.

♦ Des conditions sur le prix à payer particulièrement dans un marché où on s’attend à une concurrence féroce.

Liste

Déjà, les directeurs généraux savent très bien quelles sont les conditions gagnantes pour leur formation respective.

Ceux qui ont de grandes ambitions ont déjà établi en priorité une liste de joueurs qui pourraient se greffer à leurs effectifs actuels.

Il y a ceux qui songent aux séries éliminatoires, qui croient aux chances de leur équipe d’obtenir une qualification au tournoi printanier tout en sachant très bien qu’il manque quelques éléments à leur formation.

Prudence

Et il y a les vendeurs.

Ils se montreront exigeants parce que la lutte serrée dans chacune des deux associations crée un intérêt particulier pour les directeurs généraux impliqués dans ce sprint final de fin de saison.

Certains seront prêts à payer le gros prix pour obtenir les joueurs convoités.

Bergevin, comme ses homologues, devra, malgré tout, faire preuve d’une grande prudence. Le marché des transactions peut réserver de belles surprises comme Filip Forsberg s’amenant à Nashville pour Martin Erat. Une transaction qui a peut-être coûté le poste à George McPhee à Washington.

Joueurs

Au cours des prochains jours, plusieurs noms alimenteront les rumeurs. Matt Duchene, Jarome Iginla et Gabriel Landeskog de l’Avalanche du Colorado, Thomas Vanek, des Red Wings de Detroit, Martin Hanzal et Shane Doan, des Coyotes de l’Arizona, Patrick Sharp et Johnny Oduya, des Stars de Dallas, Ben Bishop, du Lightning de Tampa Bay, Marc-André Fleury, des Penguins de Pittsburgh, Alex Burrows, des Canucks de Vancouver, Dennis Wideman, des Flames de Calgary, et, bien sûr, Kevin Shattenkirk, des Blues de St. Louis.

Autre sujet d’intérêt: les Panthers de la Floride exposeront-ils Jaromir Jagr au marché des transactions? Jagr deviendra joueur autonome à la fin de la saison.

DIVISION ATLANTIQUE

CANADIEN

MONTRÉAL

♦ À combler : on dira qu’un autre défenseur de qualité est à considérer, mais c’est en attaque que Marc Bergevin doit trouver du renfort. Markov, Petry, Emelin et Weber sont les quatre premiers défenseurs, il s’agit d’un bon groupe qu’on peut comparer à plusieurs brigades défensives de la Ligue nationale. Mais au centre, c’est là que ça se gâte, à moins que Phillip Danault ne soit pas à bout de surprises.

♦ Plafond salarial : 3 012 930 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Alexander Radulov, David Desharnais, Andreï Markov et Brian Flynn.

♦ À retenir : pour obtenir un attaquant de premier plan, on pense à Matt Duchene ou Gabriel Landeskog, le Canadien devra sacrifier un des jeunes joueurs de l’organisation, probablement Nathan Beaulieu, ou un joueur d’avenir comme Mikhaïl Sergachev ou Noah Juulsen. Michaël McCarron pourrait aussi intéresser quelques formations. Entre-temps, il y a toujours des vétérans comme Jarome Iginla, Patrick Sharp, Thomas Vanek, Shane Doan et Martin Hanzal disponibles à prix réduit. Et si on s’arrête à la ligne bleue, les Ducks ont de bons jeunes défenseurs dans la vitrine, entre autres Kasperi Kapanen. Est-ce que Drew Stafford et Patrick Berglund seraient des candidats à considérer?

SÉNATEURS

OTTAWA

♦ À combler : un poste à la ligne bleue. Également, un attaquant pour remplacer Clarke MacArthur.

♦ Plafond salarial : 23 301 846 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Mike Condon, Tommy Wingels, Chris Kelly, Tom Pyatt, Chris Neil.

♦ À retenir : Pierre Dorion possède beaucoup de latitude sur le plan monétaire, mais il n’a pas l’intention de payer un prix ridicule pour Gabriel Landeskog. Curtis Lazar pourrait être un joueur intéressant pour quelques formations. Patrick Sharp pourrait-il combler un besoin en attaque?

MAPLE LEAFS

TORONTO

♦ À combler : urgent besoin d’un défenseur de très haut niveau.

♦ Plafond salarial : 5 458 496 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Roman Polak, Matt Hunwick, Ben Smith, Curtis McElhinney, Stéphane Robidas.

♦ À retenir : Lou Lamoriello a mentionné que le plan approuvé par les décideurs de l’organisation demeurerait inchangé. Pas question d’échanger un jeune joueur prometteur, notamment William Nylander. Par contre, se laisserait-on tenter par Kasperi Kapanen, des Ducks, ou encore Cam Fowler?

BRUINS

BOSTON

♦ À combler : un défenseur capable de relancer l’attaque et un attaquant rapide pouvant jouer avec David Krejci et David Backes.

♦ Plafond salarial : 17 768 414 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : John-Michael Liles, Dominic Moore.

♦ À retenir : Brandon Carlo, qu’on utilise avec Zdeno Chara, a été solide cette saison. Il a 19 ans et il est le joueur le plus convoité chez les Bruins. Si cette équipe désire absolument Matt Duchene ou Gabriel Landeskog, ce sera le prix à payer.

SABRES

BUFFALO

♦ À combler : ils sont nombreux. Une défense à améliorer, une attaque qui ne produit pas beaucoup et une situation instable devant le filet. À part ça, tout va bien.

♦ Plafond salarial : 5 047 398 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Dmitry Kulikov, Brian Gionta, Cody Franson, Carl O’Reilly, Justin Falk, Taylor Fedun.

♦ À retenir : Tim Murray est un directeur général qui aura des comptes à rendre éventuellement. L’équipe progresse, mais pas au goût du propriétaire. Que fera-t-on avec Evander Kane, c’est là la question. S’il est sur le marché, attention, les demandes seront nombreuses en dépit de la mauvaise réputation de ce joueur.

RED WINGS

DETROIT

♦ À combler : on devra entreprendre un travail de reconstruction à Detroit. Ken Holland va sûrement se départir de quelques vétérans pour ajouter des joueurs prometteurs à sa formation.

♦ Plafond salarial : 0 $ (au-delà de 8 millions $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Thomas Vanek, Ben Smith, Drew Miller, Steve Ott.

♦ À retenir : les Red Wings ne participeront pas aux séries éliminatoires pour la première fois en 26 ans. Par conséquent, il y aura des patineurs de location à regarder de près.

PANTHERS

FLORIDE

♦ À combler : il s’agit d’une saison remplie de bouleversements. Un entraîneur congédié, le retour de Dale Tallon dans le rôle de premier décideur, l’absence prolongée de Barkov et d’Huberdeau. Une saison à oublier.

♦ Plafond salarial : 42 986 399 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Jaromir Jagr, Jakub Kindl, Paul Thompson, Shawn Thornton.

♦ À retenir : les Panthers vont peut-être garder leurs distances, à moins qu’ils accordent à Jaromir Jagr la possibilité de jouer avec une équipe aspirante à la coupe Stanley.

LIGHTNING

TAMPA BAY

♦ À combler : on est plongé dans l’incertitude. On n’avait pas prévu un tel dénouement. La perte de Stamkos, et une défense et deux gardiens ne répondant pas aux attentes. Un véritable gâchis. Améliorer la défense et également trouver un gardien de fort calibre.

♦ Plafond salarial : 0 $ (8 134 345 $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Brian Boyle, Ben Bishop, Luke Witkowski.

♦ À retenir : Tyler Johnson, Jonathan Drouin, Ondrej Palat terminent leur contrat. Donc, des problèmes pour Yzerman avec le plafond salarial. Urgent besoin d’améliorer la brigade défensive.

DIVISION METROPOLITAINE

CAPITALS

WASHINGTON

♦ À combler : a-t-on vraiment des brèches à colmater? Peut-être les Capitals vont-ils faire du lèche-vitrine afin de dénicher un autre défenseur par mesure de sécurité. Pour le reste, tout baigne dans l’huile.

♦ Plafond salarial : 2 843 209 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : T. J. Oshie, Justin Williams, Karl Alzner, Daniel Winnik.

♦ À retenir : ça passe ou ça casse. Les Capitals n’ont plus trop d’options. Donc, on y va pour le grand coup et on possède les effectifs pour réaliser un coup fumant. Les dossiers des joueurs autonomes sont inscrits à l’agenda d’après-saison.

PENGUINS

PITTSBURGH

♦ À combler : échangera-t-on Marc-André Fleury? Les Penguins sont à la recherche d’un autre défenseur de haut niveau. Si on n’y parvient pas, peut-être ajoutera-t-on un expérimenté joueur de location à l’attaque.

♦ Plafond salarial : 0 $ (429 745 $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Chris Kunitz, Trevor Daley, Matt Cullen,Nick Bonino, Chad Ruhwedel.

♦ À retenir : plusieurs dossiers attendent Jim Rutherford. Quelques joueurs autonomes, le cas Marc-André Fleury, trouver un gardien auxiliaire pour seconder Murray si Fleury part.

BLUE JACKETS

COLUMBUS

♦ À combler : un gardien de bon calibre pour appuyer Sergeï Bobrovsky. Un autre défenseur. Cette équipe est jeune et talentueuse. On a fait du bon boulot au cours des dernières années.

♦ Plafond salarial : 9 200 428 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Sam Gagner.

♦ À retenir : les Blue Jackets pourraient attirer l’attention avec leurs jeunes joueurs dans la Ligue américaine, d’autant que leur équipe-école a gagné le trophée Calder l’an dernier. Sonny Milano et Oliver Bjorkstrand sont deux noms à retenir.

RANGERS

NEW YORK

♦ À combler : sûrement de l’aide à la ligne bleue. Il n’y a pas trop d’inquiétude en attaque, les Rangers occupant une position enviable. La défense demeure le secteur à améliorer, ça ne fait aucun doute.

♦ Plafond salarial : 10 108 136 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Tanner Glass.

♦ À retenir : les Rangers et Alain Vigneault ont surpris bien des observateurs. On ne croyait pas que l’attaque serait aussi dominante. Une source d’inquiétude: Henrik Lundqvist. A-t-il retrouvé tous ses attributs?

ISLANDERS

NEW YORK

♦ À combler : les Islanders doivent trouver un attaquant pour appuyer John Tavares. Cette équipe joue beaucoup mieux depuis que Doug Weight tient les guides. Que feront-ils avec leurs trois gardiens?

♦ Plafond salarial : 7 033 634 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Stephan Gionta, Dennis Seidenberg.

♦ À retenir : les Islanders devront prendre des décisions importantes et Ryan Strome pourrait piquer la curiosité de quelques directeurs généraux.

FLYERS

PHILADELPHIE

♦ À combler : toujours le même problème qui persiste. Ça prend un gardien, mais encore faut-il que les Flyers obtiennent un billet pour le tournoi printanier. C’est loin d’être assuré. Ron Hextall devra être très astucieux.

♦ Plafond salarial : 740 205 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Mark Streit, Steve Mason, Michal Neuwirth, Pierre-Édouard Bellemarre, Michael Del Zotto, Chris VandeVelde.

♦ À retenir : Une attaque intéressante, et une défense vulnérable. Shayne Gostisbehere n’est plus dans les bonnes grâces de l’entraîneur. Il pourrait partir.

DEVILS

NEW JERSEY

♦ À combler : une organisation qui ne va nulle part. Un manque évident de profondeur dans les ligues mineures. Se départira-t-on de quelques vétérans comme Henrique ou Zajac, très décevants cette saison?

♦ Plafond salarial : 40 353 899 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Kyle Quincey, P.A. Parenteau, Keith Kinkaid, Luke Gazdic, Karl Stollery.

♦ À retenir : Parenteau pourrait intéresser quelques formations en raison de son talent en attaque. Pour le reste, il sera difficile pour les Devils de s’améliorer via le marché des transactions.

HURRICAINS

CAROLINE

♦ À combler : Les Hurricanes doivent dénicher un bon joueur de centre. Pour l’instant, cette formation progresse en raison d’une brigade défensive jeune et talentueuse. Toujours dans la course pour une place en séries. Que fera Ron Francis?

♦ Plafond salarial : 70 132 356$ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Jay McClement, Ron Hainsey, Viktor Stalberg, Brian Bickell, Mike Leighton, Matt Tennyson.

♦ À retenir : les Hurricanes ont l’intention de faire de la place à leurs jeunes joueurs prometteurs, notamment Julien Gauthier.

Ils vont tenter d’échanger Jay McClement comme joueur d’utilité.

DIVISION CENTRALE

WILD

MINNESOTA

♦ À combler : évidemment, les ambitions sont très élevées au Minnesota, et pourquoi pas? Le Wild, comme les Capitals, n’a pas beaucoup de postes à combler si ce n’est que d’ajouter de la profondeur.

♦ Plafond salarial : 3 671 936 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Nate Prosser, Darcy Kuemper, Victor Bartley.

♦ À retenir : le Wild possède quatre bons trios, une défense guidée par Ryan Suter et un solide gardien. Mais cette équipe tentera d’ajouter un autre défenseur.

BLACKHAWKS

CHICAGO

♦ À combler : trouver un ailier pour Jonathan Toews et aussi un joueur capable de marquer en supériorité numérique. Un défenseur de bon calibre ne serait pas de trop. Une équipe redoutable avec les Kane, Toews, Panarin, Keith, Crawford et compagnie.

♦ Plafond salarial : 1 769 612 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Brian Campbell, Andrew Desjardins, Scott Darling, Jordan Tootoo, Michal Rozsival.

♦ À retenir : les Blackhawks aimeraient bien ajouter Thomas Vanek à leur formation. Un joueur d’expérience et aussi un joueur solide en supériorité numérique. Un défenseur est également convoité.

BLUES

ST. LOUIS

♦ À combler : Jake Allen est un point d’interrogation. Maintenant que Martin Brodeur est le nouvel entraîneur des gardiens, il semble que la situation s’améliore. Peut-on songer à Ben Bishop ou encore à Marc-André Fleury?

♦ Plafond salarial : 3 588 323 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Kevin Shattenkirk, Patrik Berglund, Scottie Upshall.

♦ À retenir : Kevin Shattenkirk sera le joueur le plus convoité à la date limite avec Gabriel Landeskog et Matt Duchene. Les Blues vont-ils l’utiliser pour obtenir un gardien de premier plan?

PREDATORS

NASHVILLE

♦ À combler : habituellement, David Poile réussit à combler quelques brèches à la date limite des transactions. Il est à la recherche d’un joueur de centre. Il veut également ajouter un défenseur.

♦ Plafond salarial : 17 291 720 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Mike Fisher, Mike Ribeiro, Yanick Weber, Harry Zolnierczyk, Derek Grant, Brad Hunt.

♦ À retenir : Mike Ribeiro ne figure plus dans les plans. La défense est moins efficace que l’an dernier. Par conséquent, regardera-t-on du côté de Martin Hanzal? Patrick Berglund sera disponible mais les Blues sont les plus sérieux rivaux des Predators.

JETS

WINNIPEG

♦ À combler : une saison décevante à tous les points de vue sauf les performances de Patrik Laine et de Mark Scheifele. On doit faire le ménage et profiter des prochaines semaines pour liquider quelques contrats.

♦ Plafond salarial : 26 336 786 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Chris Thorburn, Ondrej Pavelec, Drew Stafford, Paul Postma.

♦ À retenir : c’est le moment de faire encore plus d’espace dans la masse salariale. Et aussi d’échanger Drew Stafford, qui n’a pas répondu aux attentes depuis son acquisition des Sabres.

STARS

DALLAS

♦ À combler : une défense à rebâtir avec un gardien de premier plan et un ou deux défenseurs de fort calibre. Une saison épouvantable pour cette équipe que l’on voyait au sommet de la division Centrale.

♦ Plafond salarial : 10 377 630 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Johnny Oduya, Patrick Eaves, Andrew Crasknell, Ales Hemsky, Lauri Korpikoski, Jiri Hudler, Patrick Sharp.

♦ À retenir : va-t-on profiter de la date limite des transactions pour obtenir un gardien comme Bishop ou Fleury? Rien à perdre puisque la saison est pratiquement terminée. Un défenseur pourrait s’ajouter au groupe.

AVALANCHE

COLORADO

♦ À combler : Joe Sakic joue son poste, d’autant plus que les rumeurs au sujet du retour de Pierre Lacroix s’intensifient.À l’exception de quelques joueurs, dont Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen, tous les autres patineurs sont sujets à un transfert.

♦ Plafond salarial : 3 373 574 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : René Bourque, Fedor Tyutin, John Mitchell, Jarome Iginla, Andreas Martinsen, Cody Goloubef.

♦ À retenir : Jarome Iginla va partir.

Où iront Landeskog et Duchene? L’Avalanche est la pire organisation de la Ligue nationale et les assistances sont à la baisse. Un coup d’éclat s’impose.

DIVISION PACIFIQUE

SHARKS

SAN JOSE

♦ À combler : pour atteindre de nouveau la finale de la Coupe Stanley, les Sharks ont besoin de renfort en attaque. Joe Thornton et Patrick Marleau ont pris de l’âge et la compétition des séries éliminatoires est exigeante.

♦ Plafond salarial : 0 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Michael Haley, Joe Thornton, Patrick Marleau.

♦ À retenir : Thornton et Marleau seraient des joueurs de location exceptionnels mais ils sont des éléments importants des Sharks. Doug Wilson aura de la difficulté à améliorer son équipe.

DUCKS

ANAHEIM

♦ À combler : les Ducks ont raté leurs chances lors des deux dernières saisons sous la direction de Bruce Boudreau. Ils ont une équipe intéressante mais Ryan Getzlaf et Corey Perry devront s’illustrer. Une équipe à court de bons attaquants de soutien.

♦ Plafond salarial : 0 $ (2 791 630 $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Nate Thompson, Ryan Garbutt, Korbinian Holzer, Jonathan Bernier.

♦ À retenir : aucune équipe n’est pas dans une position aussi enviable que les Ducks avec un surplus de défenseurs prometteurs et expérimentés. Toutes les équipes recherchent un défenseur. Bob Murray va réaliser une belle prise. Le contraire étonnerait.

OILERS

EDMONTON

♦ À combler : les Oilers doivent dénicher un défenseur de bon niveau. Ils vont atteindre les séries éliminatoires mais ils ne pourront rivaliser avec les bonnes équipes de l’Ouest sans une défense plus alerte et plus coriace.

♦ Plafond salarial : 19 289 331 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Matt Hendricks, Andrew Ference, Jonas Gustavsson, Eric Gryba, Kris Russell.

♦ À retenir : va-t-on sacrifier Ryan Nugent-Hopkins ou Jordan Eberle pour un défenseur de haut niveau? Pour l’instant, Nugent-Hopkins et Eberle jouent au sein du troisième trio.

KINGS

LOS ANGELES

♦ À combler : les Kings sont bien heureux des performances de Peter Budaj devant le filet mais ils attendent avec impatience le retour de Jonathan Quick. Une attaque qui manque de profondeur. Vivement un autre attaquant!

♦ Plafond salarial : 6 929 708 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Peter Budaj, Tom Gilbert, Derek King, Devin Setoguchi.

♦ À retenir : les Kings aimeraient échanger Dustin Brown et son contrat de 5,5 M$... mais il éprouve de sérieux ennuis en attaque. Comment peuvent-ils ajouter un autre attaquant? Avec des choix et un joueur de la formation actuelle.

FLAMES

CALGARY

♦ À combler : on a beau avoir deux nouveaux gardiens, le problème demeure entier. Pour atteindre les séries, les Flames auront à faire un choix important. Sacrifier un jeune joueur pour un gardien comme Bishop ou Fleury.

♦ Plafond salarial : 0 $ (3 193 689 $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Kris Versteeg, Chad Johnson, Denis Wideman, Ladislav Smid, Deryk Engelland, Brian Elliott, Brandon Bollig.

♦ À retenir : va-t-on lancer une invitation à Jarome Iginla? Avec deux gardiens sans contrat pour l’an prochain, le moment est bien choisi pour effectuer des transferts et obtenir un gardien de renom.

CANUCKS

VANCOUVER

♦ À combler : une équipe qui doit se rajeunir. Les jumeaux Sedin sont moins efficaces que par les années passées et l’organisation doit prendre une autre direction, c’est-à-dire vers la jeunesse. Tout est à refaire.

♦ Plafond salarial : 3 331 0312 $ disponibles.

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Jayson Megna, Alexandre Burrows, Philip Larsen, Jack Skille, Ryan Miller.

♦ À retenir : Ryan Miller pourrait être un gardien de location et pourrait attirer l’attention de quelques formations. Il n’a cependant plus le même lustre qu’à ses belles années à Buffalo. Burrows sera échangé, il va intéresser quelques équipes.

COYOTES

ARIZONA

♦ À combler : une organisation qui n’a pas fait fureur malgré les nombreux transferts de l’entre-saison. Des changements s’imposent et il se pourrait que Shane Doan change de décor ainsi que Martin Hanzal.

♦ Plafond salarial : 0 $ (4 796 825 $ sur la liste des blessés).

♦ Joueurs autonomes sans restriction : Martin Hanzal, Zbynek Michalek, Shane Doan, Ryan White, Radim Vrbata, Michael Stone.

♦ À retenir : une organisation dans la plus grande incertitude. Les Coyotes vont-ils déménager à Seattle ou à Portland? Que fera-t-on avec les vétérans?