/opinion/columnists
Navigation

Eugenie chérie

Coup d'oeil sur cet article

Ben voyons donc! Est-ce de l’envie, de la jalousie ou carrément de la méchanceté? Je ne crois pas qu’un jour Eugenie Bouchard puisse devenir la meilleure joueuse de tennis au monde. Elle se situe dans les 50 premières de la planète, et déjà, je trouve ça prodigieux, sensationnel. Là où je la classe dans les premières au monde, c’est au rayon du bonheur, de la joie de vivre, de la béatitude. Le Bon Dieu peut-il donner plus à une seule personne? Elle est incroyablement belle du premier cheveu au dernier orteil. Son sourire d’enfant est enchanteur et elle respire le ravissement. Elle profite de toutes ses chances au maximum. Elle joue, sort, voyage et s’offre tous les rêves qu’une jeune fille peut imaginer. Oui, elle est brillante, débrouillarde, elle a du caractère. Elle aime la vie et y pompe tout ce qu’elle peut. Je l’applaudis. Elle puise dans l’amour, la sensualité, le luxe, la jouissance. C’est l’apothéose, le paroxysme dans une seule personne.

BYE LES JALOUX

Avez-vous vu sa série de photos dans Sports Illustrated? Est-ce assez parfait? Pas de mamelons ni de bizoune, que de la beauté à l’état pur. Pas de silicone, pas de Botox, seulement un maquillage effleuré. Et toujours cette petite frimousse coquine, espiègle.

Eugenie, prends toutes les critiques et fous ça au panier! Allez, chérie, cueille dans la vie et amuse-toi. Mange aux plus merveilleuses tables, couvre-toi des plus belles modes et va t’enrichir des gens les plus intéressants. Reste positive, sans bibittes dans la tête, et fais des heureux autour de toi. Athlète et beauté. Riche et éveillée. Sage et petite démone. Je te suis comme un beau film. Profite de tout, Eugenie. Je t’admire, je t’aime... et ma blonde est d’accord.

PETITE BORDÉE

  • Austérité en déneigement: Denis Coderre demande aux visiteurs de secouer leurs bottes en banlieue avant d’entrer à Montréal.
  • Est-ce que Marc Bergevin avait misé à la loterie du premier coach congédié?
  • Couillard garde quand même Sklavounos. Paraît qu’y est bon dans la chambre.
  • Québec n’a pas de radio-poubelle, voyons. Ces gens-là font une vie d’ange.
  • Pour oublier un peu son travail, Carey pêche sans filet.

À DEMAIN

47e ou 32e, qu’est-ce que je m’en balance...