/news/politics
Navigation

Le gouvernement s’entend avec trois Canadiens musulmans torturés en Syrie

Le gouvernement s’entend avec trois Canadiens musulmans torturés en Syrie
Photo d'archives, REUTERS/Chris Wattie

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA – Le gouvernement fédéral devrait parapher sous peu une entente avec trois Canadiens qui ont été emprisonnés et séquestrés en Syrie il y a un peu plus de six ans.

Selon le Toronto Star, Ottawa offrira des excuses officielles et un dédommagement se chiffrant en millions de dollars à Abdullah Almalki, Ahmad El Maati et Muayyed Nureddin, en plus de retirer leurs noms de la liste d’interdiction de vol.

Ces trois hommes, nés au Koweït, en Syrie et en Irak respectivement, ont été arrêtés et détenus par les services de renseignement militaire syriens entre 2001 et 2004. À leur retour au Canada, après des périodes de détention d'un à 22 mois, ils ont affirmé qu'ils avaient été torturés en Syrie avec la complicité des services secrets canadiens qui, selon eux, ont fourni à leurs bourreaux une liste de questions à leur poser.

Le Comité contre la torture de l’ONU avait déploré en 2012 les traitements infligés aux trois citoyens canadiens.

Ces derniers avaient intenté en 2009 des actions en justice contre le fédéral, armés de nouvelles informations provenant d'une enquête ayant impliqué plusieurs agences.