/weekend
Navigation

Une tournée en Europe pour Salomé Leclerc

Une tournée en Europe pour Salomé Leclerc
Photo courtoisie, John Londono

Coup d'oeil sur cet article

Salomé Leclerc s’est envolée cette semaine vers la France, où elle assurera pendant un mois les premières parties de Vianney, la star de l’heure de l’autre côté de l’Atlantique. Elle foulera des salles de 1500 places qui affichent complet: une occasion qu’elle ne pouvait refuser.

Vianney est très populaire en Europe. L’artiste, dont le premier album Idées blanches s’est écoulé à plus de 160 000 exemplaires, a reçu le prix Victoire de l’artiste masculin en 2016, et celui de la chanson de l’année pour Je m’en vais il y a deux semaines.

Sa nouvelle tournée affiche complet presque partout où il passera, et il se ­produira dans des salles qui contiendront entre 1000 et 1500 spectateurs. Il s’agit d’une belle opportunité pour Salomé ­Leclerc, qui multiplie les présences en France depuis le début de sa carrière. Son premier album, Sous les arbres (2011), avait d’ailleurs été enregistré à Paris.

Nouveau public

«J’aime y aller avec mes musiciens en tête d’affiche, mais j’aime aussi beaucoup faire des premières parties, a-t-elle confié quelques heures avant de prendre l’avion. Tu profites d’un public qui ne te connaît pas. Je suis chanceuse, parce que Vianney connaît son heure de gloire en ce ­moment. Je ne pouvais pas refuser ça.»

«S’il était au Québec, ce serait un ami, ajoute-t-elle au sujet de celui qui fait ­partie de la même maison de disques en France. Il y a une fragilité dans ce qu’il fait qui vient rejoindre la fragilité que j’ai dans certaines de mes chansons. Je n’ai pas l’impression que le public va être si dépaysé.»

Même si elle fait les spectacles en solo, Salomé Leclerc se prépare à une tournée tout de même exigeante, puisque la petite troupe se déplacera en autobus la nuit entre les villes. Elle dormira à l’hôtel ­seulement lors des journées de congé.

«Ça va être une première pour moi. On va être 24 heures sur 24 ensemble. Il va falloir s’aimer beaucoup», dit-elle en riant.

Un album l’an prochain

Le dernier album de Salomé Leclerc ­remonte déjà à 2014. La chanteuse ­québécoise promet d’entrer en studio cette ­année et de prendre du temps pour écrire. Son troisième album sortirait en 2018.

Depuis quelque temps, les projets ­qu’elle ne peut refuser s’accumulent, comme cette tournée en Europe, la ­tournée Légendes d’un peuple jusqu’en juillet, et la composition de musique pour la série L’Échappée, présentée à TVA.

Selon ses disponibilités, elle risque de renouveler l’expérience. «C’est un défi en soi d’écrire sur commande. La musique d’émissions de télé, de publicités, de films, c’est quelque chose qui m’intéresse depuis longtemps. Si un jour on me ­demande de faire une musique de film, je pense que ce sera un des plus beaux ­cadeaux de ma carrière. Avec ­L’Échappée, je touche à cette ambition-là.»