/news/politics
Navigation

Gabriel Nadeau-Dubois écarte une alliance avec le PQ

L’ancien leader étudiant est candidat dans Gouin pour Québec solidaire

Gabriel Nadeau-Dubois veut non seulement devenir candidat dans Gouin, mais aussi chef de Québec solidaire.
Photo Agence QMI, MAXIME DELAND Gabriel Nadeau-Dubois veut non seulement devenir candidat dans Gouin, mais aussi chef de Québec solidaire.

Coup d'oeil sur cet article

Le nouveau candidat de Québec solidaire dans Gouin, Gabriel Nadeau-Dubois, veut rajeunir le parti et rejette catégoriquement une alliance avec le Parti québécois.

«J’ai de la misère à suivre Jean-François Lisée [chef du Parti québécois]», a souligné M. Nadeau-Dubois.

Celui qui tentera de se faire élire dans l’ancienne circonscription de Françoise David ne croit pas qu’une alliance soit possible avec le Parti québécois malgré les discussions de convergence.

«Le seul parti qui partage les mêmes valeurs que Québec solidaire et avec lequel une union est possible, c’est Option nationale», a-t-il expliqué.

<b>Jean-François Lisée</b><br />
Chef du Parti québécois
Photo d'archives
Jean-François Lisée
Chef du Parti québécois

Au Parti québécois, le cabinet de M. Lisée n’a pas voulu réagir aux propos du nouveau candidat.

Cet automne, l’ancien leader étudiant a parcouru le Québec avec le collectif «Faut qu’on se parle».

Durant leur tournée, ils se sont rendus chez les gens pour discuter avec eux de leur vision du Québec.

Jeudi, il a annoncé qu’après ces assemblées, il veut poursuivre sa carrière à l’Assemblée nationale et devenir chef de Québec solidaire.

«Je me joins à un parti politique parce que je suis de gauche», a fait valoir l’homme de 26 ans.

Un parti « le fun »

M. Nadeau-Dubois, qui s’est fait connaître des Québécois en 2012 lors du conflit étudiant, souhaite aujourd’hui représenter «le monde ordinaire», les «mal pris» et les «oubliés».

Il entend rendre Québec solidaire «le fun» en sortant de Montréal pour rejoindre les électeurs des régions.

Le candidat veut aussi transformer la forme de militantisme pour la rendre plus attrayante pour les jeunes.

L’ambition de M. Nadeau-Dubois ne se limite pas qu’au siège de député.

Il désire aussi devenir le prochain porte-parole masculin de Québec solidaire.

Pour illustrer l’étendue de ses ambitions, il a d’ailleurs préféré réunir les médias au musée Pointe-à-Callière dans le Vieux-Montréal plutôt que dans Gouin, jeudi.

«Québec solidaire est un parti national. Je voulais choisir un endroit qui envoie le message que le parti veut gagner les partielles de Gouin, mais aussi d’autres comtés. Pointe-à-Callière l’illustre, c’est un endroit chargé d’histoire pour Montréal et pour le Québec», a-t-il dit.

Remplacer Françoise

M. Nadeau-Dubois se lance en politique après le départ de Françoise David, qui a quitté ses fonctions d’élue en janvier dernier pour éviter un «burn-out».

Mme David avait d’ailleurs manifesté son désir de voir le jeune homme faire le saut en politique pour lui succéder.

Le 26 mars 2017, Québec solidaire devra désigner le candidat qui représentera le parti dans la circonscription de Gouin, dans le cadre de la prochaine élection partielle.