/sports/others
Navigation

Le couronnement d’Antoine Thibeault

Le couronnement d’Antoine Thibeault
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Quelques figures de proue ont marqué à leur façon l’histoire récente du club d’athlétisme du Rouge et Or. Le coureur de demi-fond Antoine Thibeault s’est assuré une place dans ce club sélect.

À sa quatrième saison universitaire, Thibeault ne suit plus seulement les traces des David Gill et Charles Philibert-Thiboutot, notamment. Il s’est lui aussi élevé au-dessus de la mêlée, comme en font foi ses médailles d’or et d’argent sur 3000 m (8 min 12,98 s) et 1500 m (3 min 51,40 s), en fin de semaine dernière, à Edmonton, au championnat canadien universitaire.

Voilà qui a largement contribué au tout premier podium par équipe de l’histoire du Rouge et Or sur la scène nationale, alors que Laval a terminé sur la troisième marche, derrière Guelph et Windsor.

«C’est vraiment impressionnant. Pour obtenir autant de points au championnat canadien, il faut vraiment une belle profondeur. C’est grâce à ceux qui ont tracé le chemin avant nous et installé une tradition d’excellence. Ce sont eux qui ont amené de bons talents de partout au Québec à s’installer à l’Université Laval», a noté l’étudiant-athlète originaire de Shawinigan.

«Nous sommes bien représentés dans toutes les épreuves. Il y a un bel esprit de famille et tout le monde a donné ce qu’il avait à donner pour en arriver là. Pas beaucoup de monde n’aurait cru cela possible il y a cinq ou six ans», a-t-il souligné.

Meilleur au pays

Ce n’est pas comme si Antoine Thibeault était sorti de nulle part en fin de semaine, au contraire.

L’an dernier, il s’était déjà fait largement remarquer au pays, avec une nomination comme athlète de l’année sur piste. Cette fois, en marge du championnat canadien, il a hérité de cette consécration individuelle.

Il est devenu le quatrième athlète du club à recevoir pareil honneur sur la scène nationale après David Gill, Mélanie Blouin et Charles Philibert-Thiboutot.

«Je n’avais pas gagné l’an dernier et cette année, c’était l’un de mes objectifs, mais tu ne peux jamais être certain. Ça vient me dire que tous les efforts valent la peine. C’est encourageant», a-t-il dit.

Après un camp d’entraînement dans les prochaines semaines, Thibeault tentera cet été d’obtenir son billet pour le championnat mondial senior, qui se déroulera à Londres, en août.