/news/politics
Navigation

Bonne retraite Michel !

Le chroniqueur réputé met un terme à une carrière de 35 ans dans les médias

Pierre Karl Peladeau et Michel Hebert, Party surprise pour la retraite de Michel Hebert, Morrin Cultural Centre, 44 Chaussee des Ecossais, Quebec, 17 mars 2017. PASCAL HUOT/JOURNAL DE QUEBEC/AGENCE QMI
Photo Pascal Huot Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, en compagnie de Michel Hébert.

Coup d'oeil sur cet article

Amis et collègues ont rendu hommage à Michel Hébert vendredi soir dans la bibliothèque au charme suranné du Morrin Centre, dans le Vieux-Québec.

Ils étaient venus saluer le chef du Bureau parlementaire du Journal de Québec et chroniqueur bien connu qui a récemment pris sa retraite après une carrière de 35 ans dans le domaine du journalisme.

Le président de Québecor, Pierre Karl Péladeau, de même que les rédacteurs en chef des Journal de Montréal et de Québec, Dany Doucet et Sébastien Ménard, ainsi que les chroniqueurs Richard Martineau et Sophie Durocher étaient parmi la trentaine de proches réunis pour cette soirée organisée par sa conjointe, Manon Toutant.

« La fée du Nunavut »

Collaborateur de longue date, l’animateur Gilles Parent a dit perdre son «chroniqueur le plus populaire, sans équivoque».

Sa conjointe a, elle, raconté comment elle a connu le chroniqueur parfois bourru qui lui a, lors de leur première conversation... raccroché au nez. La jolie opticienne s’est vengée en faisant grimper sa facture lorsqu’il passa chercher ses lunettes. Il avait trouvé chaussure à son pied.

Ses collègues ont ensuite défilé pour rappeler les expressions colorées que ses lecteurs ont découvertes au fil de ses chroniques. Il avait notamment surnommé l’ex-ministre Nathalie Normandeau «la fée du Nunavut», a rappelé le chroniqueur Louis Lacroix.

Éternel indigné

Michel Hébert a signé sa dernière chronique du samedi dans Le Journal de Québec le 21 janvier dernier.

Nul doute que plusieurs politiciens, fonctionnaires et dirigeants syndicaux ont poussé un soupir de soulagement en apprenant le départ à la retraite de celui qui savait tremper sa plume dans la plaie pour dénoncer les travers de ceux qui nous gouvernent.

Bien mal leur en prit: Michel sévira dé-sormais dans son blogue sur le site du Journal, où il continuera à appuyer les honnêtes gens et à dénoncer les coquins.

Bel hommage à un grand chroniqueur

Plusieurs personnalités du monde des médias ainsi que des proches ont rendu hommage au chroniqueur politique Michel Hébert, vendredi, au Morrin Centre.

Ygreck a remis une caricature au fêté.
Photo Pascal Huot
Ygreck a remis une caricature au fêté.
Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, en compagnie de Michel Hébert.
Photo Pascal Huot
Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor, en compagnie de Michel Hébert.
Robert Plouffe, directeur de l'information TVA Québec, le journaliste Alain Laforest et Dany Doucet, rédacteur en chef du Journal de Montréal.
Photo Pascal Huot
Robert Plouffe, directeur de l'information TVA Québec, le journaliste Alain Laforest et Dany Doucet, rédacteur en chef du Journal de Montréal.
Plusieurs sont venus rendre hommage au retraité. On reconnaît notamment le 
chroniqueur Richard Martineau (à droite).
Photo Pascal Huot
Plusieurs sont venus rendre hommage au retraité. On reconnaît notamment le chroniqueur Richard Martineau (à droite).
Michel Hébert et sa conjointe Manon Toutant, l’organisatrice de la soirée.
Photo Pascal Huot
Michel Hébert et sa conjointe Manon Toutant, l’organisatrice de la soirée.
Le chroniqueur Michel Hébert a eu la surprise de voir une trentaine de proches et amis réunis pour lui rendre hommage dans la bibliothèque du Morrin Centre, hier soir. Dany Doucet, rédacteur en chef du Journal de Montréal, serre la pince à M. Hébert sous le regard de Lyne Robitaille, présidente et éditrice, Journal de Montréal et vice-présidente principale journaux, livres et musique Groupe Média.
Photo Pascal Huot
Le chroniqueur Michel Hébert a eu la surprise de voir une trentaine de proches et amis réunis pour lui rendre hommage dans la bibliothèque du Morrin Centre, hier soir. Dany Doucet, rédacteur en chef du Journal de Montréal, serre la pince à M. Hébert sous le regard de Lyne Robitaille, présidente et éditrice, Journal de Montréal et vice-présidente principale journaux, livres et musique Groupe Média.